Au même titre que la peinture ou la photographie, le bijou peut être objet d’art. Rencontre avec Sébastien Carré, jeune pousse issu des Arts décos de Strasbourg, qui a réussi à s’illustrer sur la scène internationale en même pas un an d’activité.

En France, on a la haute-joaillerie de la place Vendôme. Le bijoux fantaisie imaginé par Coco Chanel. Partout ailleurs, le bijou est - aussi — une oeuvre d’art. Rien qu’à Munich, où se déroule le plus grand rassemblement de bijoutiers d’art, La Schmuck, quelque 150 000 personnes se pressent pour admirer les oeuvres. Soit le double de Maison et Objets à Paris!

“Pour les Français, le bijou est quelque chose d’esthétique. Il n’y a que l’alliance à laquelle nous apportons une signification. Alors que dans les autres cultures, le bijou porte un sens.”

A 26 ans, Sébastien Carré s’illustre déjà sur la scène internationale. De Chicago à Singapour, en passant par New York, Miami, Barcelone, Rome, ou Munich, l’artiste séduit. Sur 10 concours, il en gagne neuf… De quoi lui ouvrir des portes, en grand.

La matière vivante pour inspiration

Lauréat de la jeune création “métier d’art” des Métiers d’art de France en 2015, Sébastien travaille des heures et des heures à ses créations dans son 25 m2 strasbourgeois. Travailler chaque jour jusqu’à 3h du mat’? Aucun problème: son métier, c’est sa vie, sa passion, ce qui le nourrit. Dans chaque bijou, Sébastien livre un message à travers le choix des matières, leur mélange, leur forme, le jeu des volumes. Son inspiration? Le corps humain et l’interaction entre tous les éléments vivants de la planète. 

Représentation d’organes, matières vivantes, théorie de la naturopathie. Le diagnostic de la maladie de Crohn (inflammation intestinale) au cours de son cursus scolaire a dirigé son art vers une forme d’auto-portrait de sa “faune intérieure”. Comment symboliser une sensation? A travers le jeu des matières, le travail sur la notion de préciosité.

“L’inconscient réagit par tout ce qui est bactérien au niveau du ventre. J’utilise à la fois des pierres comme le grenat censé favoriser une meilleure circulation des énergies, ou un oeil de taureau pour capter les ondes magnétiques… Mais je le traite toujours de manière abstraite pour laisser plus de place à l’interprétation. J’ai envie que chacun y voit quelque chose de personnel.”

Ses clients? Des collectionneurs à travers le monde fascinés par le bijou comme objet d’art qui s’admire plus qu’il ne se porte. Mais surtout qui donne un sens à notre corps, si exposé aujourd’hui. Ses pièces, vendues de 200€ À 5000€ nécessitent entre deux et trois semaines de travail. Proche de chez nous, on peut en admirer un échantillon à la Galerie Art Course. Et bientôt au Pôle bijoux de Baccarat de juin à novembre, en Moselle.

On l’écoute dans notre slider expliquer son oeuvre et raconter son ambition pour Strasbourg, l’Européenne...

Sa vie, son oeuvre, c’est sur www.sebastiencarre.com 

 

 

 

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Vous avez déjà donné votre avis.

J'aime 11
Indifférent 1
J'aime pas
Pour commenter télécharger l'application