Coronavirus : Strasbourg serait un point de difficulté en septembre

Le président du conseil scientifique indique ce lundi que 20 métropoles seront un “point de difficulté” en septembre.

Jean-François Delfraissy était interrogé par nos confrères d’Europe 1.

C'est là où il y a le travail et les transports, et où les risques sont les plus importants

explique le président du conseil.

Strasbourg est cité dans ces 20 métropoles, avec Paris, Nantes, Marseille, Dijon entre autres.

Qu’est ce que ça veut dire ?

Nous allons être particulièrement attentifs et nous avons en tête l'idée que se mette en place une réflexion avec les grandes métropoles pour anticiper les mesures à prendre pour la rentrée de septembre

Jean-François Delfraissy précise qu’il y aura bien une rentrée scolaire, mais “différente” des années précédentes.

De nombreuses entreprises pourraient aussi revenir ou développer encore plus le télétravail, instauré durant le confinement.

La crainte est évidemment une probable seconde vague du coronavirus dans les prochaines semaines.

Reste à analyser les chiffres, la progression du virus partout en France.

Vendredi, la direction générale de la santé indiquait que le nombre de nouvelles contaminations avait fortement augmenté en 24h dans le pays, signe d’une dégradation des conditions sanitaires.

2288 nouveaux cas ont été recensés, contre 1604 la veille, jeudi 6 août.