Coronavirus : un point sur les mesures en Alsace

L’épidémie de coronavirus est toujours très forte. Voici les dernières informations des autorités locales.

C’est dans le Haut-Rhin que la maladie est la plus virulente.

Selon les informations de la préfecture (ici), 

193 cas confirmés ont été recensés le 9 mars dans le Haut-Rhin par les services de l’agence régionale de santé, soit une progression de 31 cas par rapport au dimanche 8 mars. Le nombre de cas reste très évolutif. Le virus continue de circuler avec beaucoup d’intensité dans le département.

Depuis hier et jusqu’au 22 mars, il a été décidé la fermeture des établissements scolaires du premier et du second degré : écoles, collèges et lycées. 

Fermeture également des accueils périscolaires (garderie, demi-pension, accueils de loisirs), des crèches et autres établissements d’accueil des jeunes enfants (haltes-garderies, jardins d’enfants, multi-accueils), des centres de formation des apprentis.

Un service de “continuité pédagogique” est assuré avec les professeurs des établissements. Le travail continue à la maison, en utilisant internet.

Près de 40 000 élèves sont concernés.

Dans le Bas-Rhin, l’évolution du coronavirus est plus lente.

Dans un communiqué publié hier 9 mars, la préfecture du département indique, 

53 patients sont actuellement confirmés biologiquement positifs au coronavirus, + 7 cas par rapport au dimanche 8 mars.

Pour le moment, il n’a pas été décidé de fermer les écoles du Bas-Rhin. Il n’y a que les élèves habitant dans le Haut-Rhin, mais scolarisé dans le Bas-Rhin, qui doivent rester chez eux.

Comme partout en France, tous les événements rassemblant plus de 1000 personnes sont annulés, même les rencontres sportives en milieu ouvert, sauf huis clos.

Des bouleversements

De très nombreux événements sont du coup reportés. Exemples :

Le salon gastronomique Egast à Strasbourg, devait se tenir en ce moment. Il a été reporté au 21 juin.

Mode et Tissus, à Sainte-Marie-Aux-Mines, qui devait lancer la semaine prochaine son édition de printemps, est annulé. Il y aura pour les professionnels et amateurs de textiles la session d’octobre pour se rattraper, du 22 au 25.

L’université de Strasbourg devait lancer le 16 mars une grande rencontre économique, “Data Science”. Un report a été décidé en septembre 2020.

L’Orchestre Philharmonique de Strasbourg maintient son programme, mais va limiter la vente de places, pour des concerts à moins de 1000 personnes.

Les élections municipales

Premier tour le 15 mars, second le 22 mars, ça ne change pas.

En revanche, des communes vont prendre des mesures sanitaires. 

Strasbourg va les annoncer mercredi lors d’une conférence de presse.

À Mulhouse, il y aura des mesures “exceptionnelles” précise la mairie. 

50 000 votants vont se rendre dans 64 bureaux de vote. Les habitants, face aux machines électroniques (il n’y a pas de bulletins papier), devront respecter ces consignes :

Mise à disposition, à l’entrée et à la sortie des bureaux de vote, de gel hydro-alcoolique et de mouchoirs jetables. Possibilité de se laver les mains. Mise à disposition de gants jetables. Désinfection systématique de la planche de vote, après chaque passage. Respect de la limite de confidentialité fixée à au moins 1m50.

Les stylos pour signer les registres seront désinfectés, le nombre de votants dans les bureaux sera limité. 

En France, 1412 personnes étaient contaminées au 9 mars, 25 sont mortes.

Selon Emmanuel Macron, en visite ce mardi dans un hôpital parisien, “nous ne sommes qu’au début de l’épidémie”.