CTS : les resquilleurs vont vraiment passer à la caisse

La CTS à Strasbourg va durcir sa lutte anti-fraude.

À partir du 1er décembre prochain, l’amende pour non présentation d’un titre de transport valable sera de 60 euros, 9 euros de plus qu’actuellement, si vous réglez immédiatement.

Même contester une amende coûtera plus cher : 20 euros au lieu de 15.

La compagnie des bus et tramways va intensifier et améliorer les contrôles, en les rendant plus discrets par exemple.

Des agents, sans porter l’uniforme, pourront ainsi vous contrôler sur les quais.

Le taux de fraude est de 9,7% sur l’ensemble du réseau de la CTS (beaucoup plus dans le tram que dans les bus).

L’entreprise estime son manque à gagner à 4 millions d’euros chaque année.

Articles relatifs

Un social bar éphémère à Strasbourg

Egast 2018 : avec Jean-François Piège

Demon in the mirror : la web-série étudiante mulhousienne

L’Ecrin : nouvelle galerie d’art cherche perles rares

2017, l'aéroport de Strasbourg Entzheim en croissance