Des "milliers d'insultes" contre Delphine Wespiser

Delphine Wespiser, ancienne Miss France 2012, est la cible de sévères critiques depuis une sortie médiatique remarquée pour soutenir Marine Le Pen.

La semaine dernière après le premier tour de la présidentielle, l’Alsacienne avait déclaré sur C8 qu’elle verrait bien une “présidente femme à la tête de la France, une sorte de maman des Français”.

En rappelant au passage qu’elle était déçue du quinquennat d’Emmanuel Macron, et que Marine Le Pen avait une forme de “bienveillance, qu’elle proposait des choses nouvelles”.

Ni une ni deux, la belle, porte étendard des fruits et légumes d’Alsace entre autres, venait de déclencher une bronca nationale.

Delphine Wespiser a expliqué ce 19 avril, toujours dans TPMP, avoir reçu durant le week-end de Pâques des “milliers d’insultes” sur les réseaux sociaux.

Ses propos auraient été déformés par certains médias.

Delphine Wespiser défend sa liberté de parole et de ton.

Elle regrette également une forme de “pensée unique” en France.

On m’insulte alors que je veux le meilleur pour mon pays

en précisant qu’elle “s’engage pour l’opposition à Emmanuel Macron”, sans appeler à voter directement pour Marine Le Pen.

Il y a ceux qui soutiennent la démarche de Delphine Wespiser, d’autres qui dénoncent un appui malvenu pour la représentante du Rassemblement National.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen se retrouvent ce mercredi soir à 21h pour le débat d’entre deux tours.