Franck Pelux, nouveau chef du Crocodile à Strasbourg : "c'est mon premier jour et j'aime déjà la ville".

Franck Pelux, le nouveau chef du Crocodile à Strasbourg, est arrivé dans les cuisines de cette maison mythique ce mardi matin. Il prépare son menu signature qui sera lancé le 23 mai.

14h ce mardi, tranquillou, Franck goûte des sorbets avec le boss Cédric Moulot.

De Pékin à Strasbourg

C’est le début d’une nouvelle aventure pour Franck Pelux. Vous le connaissez pour avoir été finaliste cette année du télé-crochet culinaire Top Chef sur M6, face à Jérémie Izarn qui l’a emporté. 

Mais avant d’être une star cathodique, le jeune homme de 29 ans, formé en Bourgogne, a brillé à Pékin, Singapour ou à des grandes tables françaises (1947 — Cheval Blanc de Yannick Alléno à Courchevel, La Vague d’Or d’Arnaud Donckele à Saint-Tropez).

Je me sens comme un premier jour. Je suis arrivé au restaurant ce matin, ça va très bien. Je prends l’ambiance, je travaille sur la nouvelle carte.

Quelque part, Franck Pelux est de toute façon dans son élément (les belles tables). Il a quitté un grand restaurant en Chine (chef exécutif du Temple Restaurant à Pékin), pour diriger les fourneaux du Croco à Strasbourg.

J’aime déjà la ville, c’est magnifique ! Tout est en place pour une grande expérience, le cadre, l’histoire, la richesse gastronomique. 

Il a un peu la pression Franck ?

Je connais évidemment l’histoire du Crocodile. Oui, je suis fier. Mais ce qui est important, c’est de tout faire pour le plaisir des clients. Les retours seront très importants, c’est essentiel pour moi. Nous sommes au début, je me prépare.

Le 23 mai au soir

Dans une semaine, mardi prochain, Franck Pelux va présenter son menu signature. Un baptême du feu en quelque sorte.

Deux menus à 4 et 6 plats seront proposés, le premier à 88 euros, le second à 128 euros.

Je vais, entre autres, proposer ma volaille fermière comme un souvenir d’enfance, avec des pommes de terre et sucrine.

Si vous étiez devant Top Chef (photos dans notre slider), vous vous souvenez que ce plat a été présenté à une épreuve, avec en juges masqués jury, des inspecteurs du Guide Michelin.

Franck Pelux avait fait sensation… 

Un couple

Il y a Franck, mais aussi Sarah Benahmed, sa compagne. Non, le chef n’a pas QUE ramené sa moitié à Strasbourg. 

L’ambition de Cédric Moulot, le propriétaire, est de proposer un ticket, un nouveau couple phare, pour (re)dynamiser la maison.

Émile et Monique Jung ont écrit l’histoire du Crocodile pendant des décennies. Franck et Sarah vont dépoussiérer l’argenterie…

Sarah sera la nouvelle Maîtresse de Maison du Crocodile. J’ai voulu placer un nouveau couple à la tête du restaurant. Son rôle sera très important, ce sera une figure importante du renouveau du Crocodile.

Tu la gardes l’étoile !

Objectif numéro 1 de Cédric Moulot (il a récupéré le restaurant en 2015) : garder l’étoile Michelin décrochée en 2016. De 1989 à 2002, le Crocodile était un 3 étoiles avec Jung. 

On a travaillé comme des dingues pour la prendre. Il faut la garder. Surtout, j’ai cherché une personne capable, par la suite, d’en décrocher une deuxième. Franck Pelux à l’audace et le talent pour réussir chez nous. Il va s’épanouir, vous verrez.

Allez, dites-le que c'est aussi un beau coup de com’ de recruter le finaliste de Top Chef !

Franchement ? Je m’en fiche. Oui, pour l’annonce (la semaine dernière ndlr), c’est cool. Mais Franck, je l’avais repéré bien avant, au 1947 à Courchevel par exemple. Mon premier contact avec lui remonte à octobre 2016. Il était en Chine, nous discutions par Skype, c’était compliqué. Le plus important, le plus difficile commence : écrire l’avenir du Crocodile.

Moulot, l’agitateur de la gastronomie locale, (Maître Restaurateur et pas que gestionnaire, on le précise) essaye par cette nomination de se libérer, un peu, du poids de l’Histoire.

Le Croco, ce n’est pas juste une bonne table. C’est LE restaurant emblématique du centre de Strasbourg, ouvert en 1971, rue de l’Outre. 

Cédric Moulot veut, et il doit, ranger le livre d’histoire (pas toujours rose, sous l’ère Philippe Bohrer par exemple). 

Je veux donner un très gros coup de jeune. Il ne s’agit pas d’oublier le passé du Crocodile, mais d’ouvrir un nouveau chapitre, une page blanche. Les Strasbourgeois doivent revenir dans un lieu à nouveau incontournable.

Le Crocodile “NewWave” proposera sa nouvelle carte à partir de septembre prochain.

Le boss Moulot a déjà préparé les cahiers de vacances du chef Pelux pour cet été : “étude du terroir alsacien et création de nouveaux plats qui rendent hommage à la région”.

Je sais pas vous, mais chez Tchapp, on a hâte… 

Le Crocodile, 10 rue de l’Outre à Strasbourg.