Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, treize blessés

Un homme, toujours recherché, a tiré sur la foule au marché de Noël de Strasbourg mardi soir vers 20h. 

Le dernier bilan fait état de deux morts, 13 blessés, dont 7 personnes très grièvement touchées.

La fusillade s’est déroulée vers 20h dans le secteur de la rue des Orfèvres. 

Le tireur, fiché S, est toujours activement recherché. Il aurait été blessé lors d’un échange de tirs avec des militaires de l’opération Sentinelle.

Une opération de police est en cours dans le quartier du Neudorf, où l’homme se serait réfugié.

La population doit rester dans les maisons et appartements. 

Le centre-ville de Strasbourg est bouclé.

Plusieurs endroits sont confinés, avec du public, pour des raisons de sécurité, le Maillon par exemple, l’UGC Ciné Cité ou le parlement européen.

Le public qui assistait à un match de la SIG au Rhénus est également confiné dans la salle de sport.

Des personnes sont aussi confinées dans des bars et restaurants.

Le premier ministre Edouard Philippe a activé une cellule de crise.

La préfecture du Bas-Rhin a ouvert une cellule médico-psychologique dans les locaux de la CCI place Gutenberg.

Sur les réseaux sociaux, les Strasbourgeois ou visiteurs se signalent ‘en sécurité’.

Mise à jour 1h30

Les accès à l’autoroute A35 (nord et sud) sont coupés à Strasbourg. 

Des médias étrangers parlent de quatre morts, mais les services de police ne confirment pas l’information pour le moment.

Le parquet anti-terroriste de Paris ouvre une enquête.

Une perquisition a eu lieu mardi matin au domicile du tireur présumé, soupçonné de tentative d’homicide dans une toute autre affaire.

Mais l’homme n’était pas chez lui. 

La DGSI, service de renseignements, confirme que l’individu était un ‘objectif’ explique le journal Le Monde

Le marché de Noël sera fermé mercredi 12 décembre sur décision du maire Roland Ries.

Les animations sont annulées pour au moins 24 h.

Le ministre de l’intérieur Christophe Castaner est à Strasbourg.