J'ai testé pour vous la nouvelle attraction d'Europa-Park, de son petit nom Voletarium

Inauguré aujourd’hui, le flying theater Voletarium sera ouvert au public d’Europa-Park samedi 3 juin. Je vous donne un avant-goût…

Écran colossal de 425m2

Europa-Park n’a pas fait les choses à moitié pour le lancement de Voletarium, sa nouvelle attraction…

Sitôt arrivée, avant de pouvoir découvrir l’attraction, je suis accueillie par un petit spectacle de danse, une grosse mascotte et des rubans dorés qui pètent en l’air.

C’est bien joli (je me surprends même à marquer le rythme du pied), ça met dans l’ambiance, mais je trépigne déjà bien trop d’impatience.

Il faut dire qu’on nous a promis un sacré spectacle : la sensation de voler au dessus de quinze des plus beaux paysages d’Europe, dans un manège dont le poids équivaut à un Boeing 747.

Enfin, le rideau tombe, encore quelques discours et les grilles nous sont ouvertes.

On avance en piétinant, dans ce qui sera la future file d’attente (je me demande si l’attraction aurait le même goût après deux heures d’attente ?), et on traverse quelques salles aux décorations… aéronautiques.

Des hiboux animés par ici, des croquis de prototypes d’ULM par là, un curieux robot volant qui nous accueille en allemand… Des ambiances qui rappellent l’époque des grandes découvertes et des premiers essais de vol tout en se mêlant au 2.0.

Une ultime minute d’attente devant la porte et on nous invite à prendre place sur l’une des sept nacelles réparties sur trois étages.

Ceintures bouclées, sacs rangés, c’est parti le rideau s’ouvre et la nacelle s’avance dans le vide, vers l’écran sphérique de 425m2…

Sensation, odeur et nuage humide

Le film de cinq minutes commence et je peux pas m’empêcher de sourire béatement. C’est quand même carrément mieux que la réalité virtuelle.

Les nacelles bougent en fonction des mouvements de caméra et envoient sur nos visages un brumisateur lorsque l’on passe à travers les nuages, et de l’air frais, presque agréable.

Bon, en vrai, si on volait à cette altitude et à cette vitesse, ça serait pas un petit courant d’air rafraichissant qu’on aurait sur la gueule, mais plutôt le genre de vent qui fait 65649 noeuds dans les cheveux à la minute et déforme le visage… alors au final, le manège est peut-être mieux que si on volait pour de vrai ! 

Je survole les fjords d’Islande, Venise, le glacier d’Aletsch en Suisse, les champs de tulipes aux Pays-Bas… et je renifle même l’odeur des fleurs et des pins. Plutôt impressionnant…

Ah, qu’est-ce qu’on est bien dans le ciel.

Tellement bien que les cinq minutes passent beaucoup trop vite. C’est déjà l’heure de ressortir, et de faire le tour par la sortie pour vite y retourner. 

L’exercice est réussi, les sensations sont là, l’émerveillement aussi, j’en oublierais presque que je suis à Rust, en Allemagne, dans une coupole métallique de seize mètres de hauteur.

Une ombre sur l’événement ?

Voletarium est inauguré alors qu’Europa Park est au coeur d’une polémique.

Une vidéo est diffusée sur les réseaux sociaux depuis une semaine, dans laquelle on aperçoit une altercation entre les services de sécurité du parc, et des habitants d’Obernai, à la sortie du complexe.

Plusieurs de ces visiteurs auraient subi des violences de la part des vigiles. Ils mettent en avant des rapports médicaux de blessures.

De son côté, Europa-Park explique qu’un membre du groupe aurait insulté et agressé des membres du personnel, qu’un dialogue entre eux et les vigiles n’avait pas pu être instauré.

La police allemande mène l'enquête. 

En vidéo dans notre player, l’inauguration de Voletarium ce jeudi à Rust avec le regard d’une jeune alsacienne, employée dans l’attraction. 

Toutes les informations sont sur le site internet d’Europa-Park. Suivez l’actualité du parc sur le compte Facebook officiel.