Justice et vérité pour Naomi Musenga

C’était le slogan d’une banderole portée en tête de la marche blanche pour Naomi Musenga ce mercredi soir à Strasbourg.

1500 personnes ont marché en mémoire de la jeune fille de 22 ans, décédée en décembre dernier après une mauvaise prise en charge par le Samu Strasbourgeois. 

Les parents de Naomi ouvraient cette marche.

À nouveau, ils ont réclamé que “justice soit faite” en rappelant qu’il ne servait à rien de se “s’en prendre à qui que soit parce que ça ne ramènera pas notre fille”.

Plusieurs élus de Strasbourg et de l’Eurométropole ont participé à la marche. Le frère de Naomi a appelé au calme sur les réseaux sociaux et a dénoncé un discours de haine.

Une minute de silence a été respectée durant la marche.

Deux autres marches ont été menées au même moment à Paris et Valence.