Le 17 novembre, les gilets jaunes bloquent l'Alsace

C’est le mouvement du 17 novembre. Partout en France, des automobilistes en colère vont manifester, bloquer des routes, des villages, des villes, pour dénoncer la hausse des prix des carburants.

La mobilisation prend de l’ampleur, avec des centaines de blocages dans toute la France le samedi 17 novembre. 

L’exécutif a beau annoncer des aides défiscalisées et un nouveau chèque énergie pour tenter de faire passer la pilule, rien n’y fait.

Les automobilistes se plaignent de voir le budget essence bondir, + 260 euros en moyenne en un an sur le diesel selon les chiffres de FranceInflation.com

Ils réclament une baisse des taxes.

Refus d’Emmanuel Macron, qui dit “assumer” cette taxation pour mener les conducteurs à des voitures plus propres, comme l’électrique. 

Signe de ralliement à la grogne, le fameux gilet jaune de sécurité, à mettre bien visible sur son tableau bord ou à l’arrière de son auto.

Carte

Sur le site internet blocage17novembre.com, une carte interactive est à votre disposition pour trouver les manifestations et blocages à côté de chez vous.

Sur les réseaux sociaux, on se refile des tuyaux pour participer ou éviter les bouchons. Comme sur cette page Facebook, dédiée aux opérations en Alsace.

Selon cette carte interactive, des actions sont programmées pour le moment à Obernai, Strasbourg, Sarre-Union, Bitche, Haguenau, Colmar, Altkirch...

À Mulhouse, un rassemblement d’automobilistes est annoncé à 7h du matin devant le centre commercial de l’Ile Napoléon, certainement avant une opération escargot sur les autoroutes et les accès au centre-ville.

Même chose à Sélestat, où des rassemblements auront lieu à 7h du matin devant des supermarchés avant un “blocage”.

Une action sera menée au péage de Monswiller le 17 novembre dès 8h du matin. 

Du côté de Vendenheim (Facebook), un rassemblement est programmé à la même heure sur le parking du Conforama.

Sur certains commentaires des pages Facebook (ici celle du rassemblement à Strasbourg), des automobilistes annoncent également des opérations à Erstein et Saverne.

Et on trouve facilement des conducteurs alsaciens qui livrent des états d’âmes ou appellent à se rassembler au travers de vidéos.

Ce mouvement citoyen de grogne se structure petit à petit. D’autres opérations sont annoncées tous les jours.

La participation s’annonce très forte ce 17 novembre et il sera difficile d’éviter bouchons, blocages, ralentissements en Alsace et ailleurs en France.