Les buralistes de Strasbourg furax contre la CTS (et Alain Fontanel)

Les buralistes de Strasbourg boycottent jusqu’à nouvel ordre la vente des tickets de la CTS

Pourquoi ? En raison de l’extension de la ligne D du tram vers Kehl, en Allemagne.

S’ils veulent bien voir des trams strasbourgeois outre-Rhin, les buralistes n’apprécient pas du tout que les clients (Français) du tram, profitent d’un simple aller-retour pour y acheter du tabac moins cher.

Tchapp a contacté Patrice Soihier (photo), buraliste à Obernai, patron de la chambre syndicale des buralistes du Bas-Rhin. L’homme est très très remonté !

“On se couchera sur les rails du tram !”

Le boycott de la vente des titres CTS n’est qu’une première étape pour eux. 

Nous irons plus loin s’il le faut, nous mènerons des opérations sur le terrain, à deux ou à trois personnes, sur les rails de la ligne D. Cette situation ne doit pas durer. Pour le moment, la compagnie ne répond pas.

Les buralistes veulent une réunion avec les dirigeants de la CTS pour évoquer la situation “dramatique” de la profession à Strasbourg.

Depuis que la ligne fonctionne, des collègues en ville subissent des baisses très importantes des ventes de tabac. Faut pas être dupe pour comprendre que les voyageurs achètent en Allemagne et que le tram facilite ce marché injuste.

En moyenne, un paquet de clopes ici, c’est un peu plus de sept euros. Deux euros de plus qu’en Allemagne.

Selon la loi, vous pouvez ramener quatre cartouches de cigarettes. Qu’est-ce qui empêche les gens de faire plusieurs voyages dans la même journée ? Vous imaginez l’argent économisé ? Et ces achats alimentent également le marché parallèle, c’est certain. Je connais un magasin de tabac à Kehl qui est en rupture de stock !

Des actions

Patrice Soihier veut une campagne d’affichage sur la ligne D vers Kehl, pour rappeler les règles aux consommateurs. Mais il veut aller bien plus loin.

Franchement, c’est de l’hypocrisie. Le gouvernement en France fait tout pour limiter la consommation de tabac. Et en même temps, il ferme les yeux quand on peut se fournir moins cher juste à côté. Nos confrères près de la frontière belge sont dans la même situation que nous !

Les buralistes veulent une révision des règles : l’importation, au maximum, d’un ou deux paquets de cigarettes par jour au lieu de quatre cartouches par exemple. 

Ils veulent aussi des contrôles de police renforcés, des descentes de douaniers dans les trams, pour lutter contre l’importation massive de tabac.

Et pourquoi ne pas interdire l’importation de tabac tout simplement, si c’est tellement dangereux ?

Complot ?

En mars 2018, le paquet de cigarette en France va augmenter de 1€. 

Le gouvernement affiche l’objectif d’un paquet à 10 euros d’ici à 2020.

Le président des buralistes du Bas-Rhin n’est pas loin d’y voir un complot ou, au moins comme il le dit, “un truc trop gros quand même”.  

Le président de la CTS est Alain Fontanel. Sa femme, Marie, est conseillère du président Emmanuel Macron sur les questions de santé (lire article de L’Alsace ici, ndlr). Je suis certain que les affaires de l’un vers Kehl arrangent l’autre et son paquet à 10 euros.

La théorie du complot gouvernemental / familial pour faire marcher la ligne D du tram vers Kehl et dézinguer les buralistes, vraiment Patrice Soihier?

Dans un couple, on est pas obligé d’être d’accord sur tout, je fais un peu d’humour. Mais cette situation est cocasse non ? Surtout qu’encore une fois, pour le moment, la CTS ne répond pas à notre détresse.

Boycot, perturbation du trafic (si la compagnie ne bouge pas), sarcasme... et demain ?

Peut-être une action en justice, l’hypothèse est envisagée par la direction des buralistes du département.