Mosquée Eyyub Sultan, la subvention polémique

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin veut porter la récente délibération de la ville de Strasbourg devant le tribunal administratif. 

Il a demandé à la préfecture de se saisir du dossier.

Lundi 22 mars, le conseil municipal de Strasbourg (majorité EELV) a voté une subvention de 2,5 millions d’euros à la mosquée Eyyub Sultan du quartier de la Meinau, en construction depuis 2017, qui promet d’être la plus grande d’Europe.

Problème : Gérald Darmanin dénonce le fait que la fédération CIMG qui porte ce projet de mosquée, réputée proche de la Turquie, a refusé de signer la charte des principes de l’Islam de France lancée en janvier dernier par Emmanuel Macron. Un texte qui, entre autres, doit permettre de lutter contre l’extrémisme religieux et affirme en même temps, la place de l’Islam de France au sein la République.

L’opposition municipale, PS, LR, LREM, dénonce également cette subvention et réclame des éclaircissements. 

Grosse polémique

Jeanne Barséghian, la maire écologiste de Strasbourg, face à la polémique et aux questions posées dans la presse et sur les réseaux sociaux, a été obligée de faire un point mardi soir pour expliquer ce vote.

Elle précise que cette subvention ne sera octroyée que si l’association en question signe cette charte et affirme “des principes républicains”. 

La délibération de lundi devient tout de même une “autorisation de programme”.

Le versement de cette subvention, fera l’objet d’un autre vote, une fois que le dossier de financement de cette mosquée sera totalement monté et son financement transparent.

Le temps aussi que les promoteurs du projet apportent des garanties et engagements. 

Jeanne Barséghian égratigne au passage Gérald Darmanin et son tweet.

J'ai été très surprise du fait que Gerald Darmanin s'adresse à moi par voie de tweet. Avant le tweet publié par le ministre de l'Intérieur, l'Etat n'avait formulé jusqu'ici aucune contre-indication sur ce projet ni aucune alerte concernant les porteurs.

En précisant encore un principe d’égalité entre les cultes : catholiques, juifs, musulmans ou les autres, la subvention c’est 10% du montant des travaux et le même traitement “politique” pour tout le monde.

De son côté, la CIMG dénonce “les amalgames regrettables de Gérald Darmanin”. 

Les collectivités locales au pot

La confédération islamique Milli Görüs compte également demander des subventions auprès de la Collectivité Européenne d’Alsace et de la Région Grand Est. Pour 8% du montant des travaux d’un côté et de l’autre.

Au final, les collectivités locales pourraient apporter près de 6 millions d’euros à cette nouvelle mosquée précisent nos confrères de Rue 89, dont le coût de construction est estimé à 32 millions.

Actuellement, le plan de financement de la structure prévoit 26% de subventions, le reste serait financé par les dons des fidèles. 

Round 2

Ce mercredi matin, Gérald Darmanin a réaffirmé son opposition à cette subvention. 

Interrogé par RMC, le ministre de l’Intérieur accuse la majorité EELV de Strasbourg de “financer l’ingérence étrangère sur le sol français”.

Pour lui, la CIMG, qui a refusé de signer la charte, “n’est plus capable d’être dans le monde représentatif de l’Islam de France”. 

En illustration, le projet de la mosquée Eyyub Sultan @CIMG