Le mari de la candidate des Républicains aux élections législatives à Strasbourg, Audrey Rozenhaft, a été roué de coups jeudi soir dans le quartier de Hautepierre.

Liron Rozenhaft collait des affiches de campagne pour sa femme dans ce quartier, quand des jeunes l’ont agressé.

L’homme a été tabassé par une dizaines d’individus. Sans réel autre motif que d’avoir voulu coller une affiche.

Frappé au sol à de nombreuses reprises, Liron Rozenhaft perd connaissance avant l’intervention d’habitants du quartier et des pompiers.

Souffrant entre autres d’un épanchement cérébral, l’homme a passé une nuit aux urgences.

Une insulte antisémite aurait également été proféré durant l’agression.

Audrey Rozenhaft a publié sur les réseaux sociaux des photos de son mari, après l’agression.

Dans une vidéo, elle dénonce un acte “de barbarie

Mon mari a payé le prix d’une haine gratuite

rajoute la candidate Les Républicains, tout en dénonçant une forme “d’impunité” envers les délinquants dans ces quartiers sensibles.

Condamnations

L’agression de cet homme a choqué, y compris les adversaires politiques d’Audrey Rozenhaft.

Dans un communiqué, Jeanne Barseghian, la maire de Strasbourg, écologiste, condamne “fermement” cet acte.

Aucune violence n’est acceptable. Celle-ci est particulièrement choquante puisqu’elle vise à entraver le débat démocratique. Je tiens à assurer de ma solidarité le couple Rozenhaft dans cette douloureuse épreuve.

Même Eric Ciotti, cadre LR et candidat à Nice, a publié une réaction sur Twitter

https://twitter.com/ECiotti/status/1532779337090490368

Alain Fontanel pour LaREM évoque une agression “inacceptable”. 

Sandra Regol de la NUPES dénonce une “violence gratuite”.

Une plainte a été déposée. La police analyse les images des caméras de surveillance pour tenter d’identifier les agresseurs. 

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Vous avez déjà donné votre avis.

J'aime 2
Indifférent 0
J'aime pas 0