Un étudiant de l’EM à Strasbourg a lancé une page Facebook “Waff’em SS”, avec des noms fictifs, à l’occasion de l’élection des bureaux des étudiants (arts, sports, élèves).

Le thème de la page reprend précisément l’univers Nazi (style gothique, illustrations de généraux brandissant des bières).

Le slogan ? “Brûler les listes adverses”…

#VeryBadBuzz

L’EM a d’abord répondu directement sur Facebook (page Captain Jack) : 

Bonjour, suite à cette publication, nous tenions à vous informer que nous sommes tout aussi choqués que vous. Nous condamnons fermement cet acte isolé et allons entamer des poursuites auprès de cet étudiant qui entache l'image de notre école fondée sur des valeurs de respect, de diversité et d'humanisme.

Elle vient également de publier un communiqué pour dénoncer cette action :

Après avoir immédiatement condamné l’acte irresponsable d’un de ses étudiants sur Facebook, l’EM Strasbourg engage une procédure disciplinaire à son encontre avec l’Université de Strasbourg. Dans le même temps l’école organisera rapidement en collaboration avec la LICRA - Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme - une opération de sensibilisation auprès de l’ensemble de ses étudiants. 

Loin d’être scandalisés, d’autres étudiants de l’EM ont répondu par la blague à la publication de cette page, qui devait faire parler pour pousser la notoriété de certains élèves. 

Un exemple : “Vous proposez des réductions sur les tarifs groupes de la Deutsche Bahn?”.

Ou : “Il y a deja une evacuation en cours, en train vers les universités partenaires en Pologne, j'attends sur le quai là, j'ai trop chaud. Heureusement il nous ont dit qu'ils avaient trouvé des logements avec de "grandes douches qui refroidissent bien" ^^

Et le dernier : “Attention à ne pas faire un four quand même...”.

La page Facebook “humoristique” a depuis été supprimée.

Interrogé par le Figaro Etudiant, Hervé Casteran, le directeur de l’EM, déclare :

Si la liberté d’expression est un droit fondamental, elle ne saurait s’exercer sans certaines restrictions.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Vous avez déjà donné votre avis.

J'aime 2
Indifférent 3
J'aime pas 6
Pour commenter télécharger l'application