MYOUSIC, un spectacle sonore presque dans le noir

Le Maillon présente ce mercredi soir le spectacle le plus barré de ce début d’année à Strasbourg.

Une batterie, les sons de la vie.

MYOUSIC

Dimitri De Perrot vient de Zurich. À voir ce mercredi après-midi les répétions de son spectacle MYOUSIC au Maillon, on pourrait se dire que le bonhomme a un sacré coucou dans la tête (coucou, Suisse, drôle...). Et bien non ! L’artiste a juste un grand talent pour faire ressortir les émotions du son.

L’ambition de ce show (qui tourne dans toute l’Europe) est de vous plonger dans les bruits et la musique du théâtre, des concerts, du cinema, d’une boite de nuit. Des “lampadaires / hauts-parleurs” sont disposés dans et autour du public, pour une immersion parfaite dans l’ambiance de ce spectacle contemporain. Des bruits sortent de partout, on perçoit une porte, un téléphone, un escalier. Bluffant !  

Sur scène, des cymbales virevoltent et dansent. Une batterie donne vie à cette mise en scène et vous happe. 

Vous savez quoi ? Par moment, on a l’impression d’écouter un long solo psyché de John Bonham, comme Moby Dick. C’est enlevé, précis, à la limite de l’improvisation et pourtant, tout est parfaitement maitrisé. Re-bluffant.

Immersif

Difficile d’expliquer le sens de MYOUSIC, la face cachée de la cymbale. Déjà, parce que votre serviteur n’a pas tout pigé aux explications du créateur, mais surtout, voila quelque chose qui doit se vivre en live ! Impossible de rester insensible aux fluctuations sonores, vos sens (ah oui, vous êtes dans l’obscurité une bonne partie du temps) sont en éveil.

Ambiance et reportage à voir en vidéo dans notre player. 

MYOUSIC de Dimitri De Perrot avec Julian Sartorius (le barbu en transe à la batterie), jusqu’au 6 janvier au théâtre du Maillon au Wacken. Première ce mercredi soir à 20h30. Les détails sur ce site internet.

Articles relatifs

Le OFF est-il le marché de Noël le plus intéressant de Strasbourg ?

St'Art 2017 : le salon qui craque votre PEL

Les Restos du Coeur de Strasbourg dans de nouveaux locaux

Strasbourg : qu'est ce qui se cache au fond de l'Ill ?

BMW M4 + un aérodrome = gros shoot d'adrénaline