Adoptez le vrac... et une cigogne !

La Cigogne en Vrac, une toute nouvelle épicerie bio, vient d’ouvrir à Rosheim. Et alors ? Il y a de l’idée derrière l’étiquette…

Pour faire simple, notre société de consommation détruit à petit feu la planète. On insiste pas, faut vivre au fin fond d’une forêt du Ried pour ne pas le savoir…

Trop de tout, trop d’emballages surtout, il faut changer la donne si on n’est pas chaud pour coloniser Mars avec la marmaille.

Solution ? Toi. Achètes mieux, moins, local, bio, tu seras plus heureux. C’est ce que promettent les défenseurs de la nature depuis qu’ils portent des pulls en laine qui grattent.

Oui mais c’est plus cher vas-tu répondre… Yep, c’est certain que le litre d’huile d’olives de France à 32 euros, ça gratte un peu. Six balles l’éponge compostable pour se frotter le museau… autant que deux verres de vin dans un bar branché de Ljubljana.

Mais tu crois que ton billet pour Mars il va te coûter combien gros malin ?  C’est un choix, et un engagement citoyen.

En tout cas, Marie-Ange Tuernal, la créatrice de cette nouvelle épicerie à Rosheim, y croit.

Chez elle, du local, du bio, du choix et pas d’emballages.

C’est du vrac. Tu prends ce dont tu as besoin. Je consomme sur mesure en prenant un oeuf, 50 grammes de riz, un savon ou 10 kilos de pâtes. Tout est à la carte avec les contenants des clients, des bocaux par exemple. Oui c’est plus cher, mais meilleur et en consommant mieux, on peut aussi faire des économies. 

Vous pouvez même prendre un seul rouleau de papier toilette, fabriqué amoureusement dans les Vosges ! 

La déco, tout en bois, a été réalisée par Monsieur (le mari). Comme Tchapp n’y connait absolument rien en décoration, on a juste trouvé ça cool.

Change

Marie-Ange a eu une révélation.

Ou elle a eu une prise de conscience... Non, ne lui dites pas qu’à 33 balais, elle fait une crise de la trentaine (on a essayé, elle se vexe).

Ce projet, très personnel, révèle un engagement profond pour la préservation de l’environnement, afin de se déterminer un quotidien “plus juste” côté conso.

J’étais aide-soignante pendant 6 ans. Cette épicerie est une reconversion. J’applique ici ce que je faisais à la maison avec mes trois enfants. Il faut donner l’exemple, et montrer qu’on doit consommer autrement. 

Produits cosmétiques, pour la maison, riz, thés, huiles, fruits, légumes, épices… l’essentiel est dans le nid de la cigogne à Rosheim.

Et comme on est en Alsace fetomi, on fait honneur à la robe traditionnelle !

Kitsch ? Oui un peu, mais c’est pas plus con qu’un jean troué sur 40 centimètres jusqu’au crop top…

Marie-Ange porte donc à la boutique une création de Rita Tataï, une robe Geht’s In (Tchapp en a parlé ). 

En vidéo dans notre player, visite de l’épicerie. Zou !

La Cigogne en Vrac, 68 rue du Général de Gaulle, Rosheim.