Cécile Wolfrom, Miss Alsace 2021, femme actuelle...

À 24 ans, la Strasbourgeoise ira défendre les couleurs de l’Alsace le 11 décembre prochain à l’élection de Miss France 2022.

Elle enchaîne les rendez-vous avec la presse locale ce lundi, dans un hôtel de Strasbourg.

Une chambre est à sa disposition pour se changer et se maquiller entre deux photos.

Depuis mon élection en octobre, je n’arrête pas avec les journalistes et les interviews, c’est intense.

Souriante, pétillante, Cécile Wolfrom a cette petite assurance qui capte l’attention.

Elle n’a jamais participé à un concours de beauté avant cette année.

Je me présente, je gagne. J’ai été poussée par mes proches. Maintenant je suis fière de porter cette couronne de Miss Alsace.

L’étudiante en pharmacie et business (Cécile veut se lancer dans les cosmétiques bio, avec sa propre marque plus tard) partira pour La Réunion le 17 novembre avec les autres candidates à l’élection de Miss France.

Préparation, shooting, c’est là-bas que la miss fera le fameux test de culture générale, utile pour sortir Miss France de son image de potiche.

Être belle et intelligente, bien sûr que c’est possible. J’ai mon entrée dans une grande école. Je veux défendre des valeurs, la bienveillance par exemple, ainsi que la cause des cancers pédiatriques. 

En quelques semaines, elle cumule 70 000 abonnés sur sa page Instagram. 

Une miss est aussi une voix, elle peut influencer des gens. Je veux utiliser ce potentiel.

Cécile Wolfrom se définit comme une “femme actuelle”. Témoignage en vidéo sur Tchapp.

Un mix selon elle, entre intellect, bienveillance, bienséance, gros coeur et bien sûr, élégance.

Femme actuelle ? Certain que cette image ne plaira pas à certaines organisations de défense des droits des femmes.

Osez le féminisme par exemple, vient d’attaquer le comité Miss France au conseil des Prud’hommes, pour “discrimination et sexisme”. 

Les féministes estiment que les critères de recrutement des miss ne respectaient pas le droit du travail.

Depuis des années, des associations accusent le concours Miss France d’être rétrograde pour l’image de la femme.

L’élection de Miss France se tiendra le 11 décembre à Caen.