Le coffee-truck Omnino, à découvrir au festival de street-food La Guinguette

Omnino propose des cafés de spécialité en itinérance, dans un vieux Citroën Type H qu’ils ont retapé avec un spécialiste.

Fabrication maison

Omnino, du latin total, entier, tout.

Car pour Thomas Lesage, Christophe Barthélémy et François Lesage, le café n’est pas qu’une boisson, mais une expérience à prendre en compte dans sa globalité.

Les trois partenaires se sont lancés en janvier dans un projet de cafés de spécialité, qu’ils veulent faire découvrir en France, et plus particulièrement à Strasbourg.

Quelques mois plus tard, les voilà qui posent leur camion au parc du Heyritz.

Pour l’instant, l’expresso qu’on propose est un café du Costa Rica, le naranjo. C’est un mélange de plusieurs variétés botaniques mais qui poussent sur un même terroir.

Un entre-deux entre le “café de commodité”, bien doux, et les autres spécialités qu’Omnino a prévu de faire découvrir à ses clients un peu plus tard, avec des arômes bien plus surprenants et marqués.

On a plusieurs variétés de café, qu’on torréfie nous-même, et qu’on offre en plusieurs méthodes d’extraction : percolateur italien, café filtre, méthode douce avec des ustensiles en verre…

Mot d’ordre : spécialité

Le café de spécialité, pour résumer, c’est l’inverse du café “de commodité”.

Celui qu’on prend à la machine au bureau, celui qu’on achète en supermarché, ou même celui qu’on prend en terrasse…

Le café de spécialité, c’est sur du petit volume. C’est du circuit court, on fait attention aux détails lors de l’extraction, pour en tirer le meilleur de son arôme.

François a vécu aux États-Unis et en Asie, c’est là-bas qu’il a découvert le café de spécialité. En rentrant en France, il n’en retrouvait pas, et ça le rendait vraiment triste.

C’est de là qu’est parti le projet, pour aboutir à ce coffee-truck qui propose des sachets de grains à acheter, des cafés chauds de plusieurs sortes, des cafés froids, des en-cas… le tout en privilégiant la transparence et le circuit court.

Les cookies sont même vegan… les viennoiseries proviennent de boulangeries strasbourgeoises, le lait et le jus de pomme arrivent directement d’une ferme dans le Bas-Rhin et d’une autre dans le Haut-Rhin.

Ce truck, c’est encore un laboratoire expérimental avec le public strasbourgeois… ça commence à prendre doucement, on espère que ça ira encore plus loin.

La Guinguette street food festival

Pour faire marcher le bouche-à-oreilles, le vieux Citroën Type H va pousser jusqu’à Sélestat ce dimanche.

C’est ce jour-là que se tient le festival de street food et vin, La Guinguette.

Pour célébrer en musique la cuisine de rue, qui devient de plus en plus qualitative et multiculturelle.

Vins, sushis, végétarien, espace chill-out, bières, animation… rendez-vous Places d’Armes.

La Guinguette, dimanche 27 août de 11h à 22h, place d’Armes à Sélestat.