Le meilleur chef au monde fait de la pizza à Strasbourg

Mais qu’est ce que vient faire Mauro Colagreco à Strasbourg ?

Mauro (à la cool, il demande à se faire tutoyer en deux secondes) est le chef trois étoiles du Mirazur à Menton.

Meilleur restaurant du monde en 2019, meilleur chef du monde en 2020, l’italo-argentin est une pointure, The Master de la gastronomie intergalactique. 

Et bien Mauro, pour s’éclater, il a décidé de lancer une pizzeria… Pecora Negra qu’on peut traduire par brebis galeuse. 

Je m’amuse oui, je quitte ma zone de confort. C’est une pizzeria comme partout, mais différente parce qu’il y a ma touche, la recherche de l’excellent avec des produits sélectionnés.

La pizzeria strasbourgeoise est la deuxième de Mauro Colagreco, après une première à Menton, son fief. 

Ne lui parlez pas d’un vulgaire lieu franchisé, il n’y a pas d’autres projets d’ouverture en France à ce jour.

C’est un coup de coeur, l’histoire d’une rencontre avec des copains alsaciens, qui finissent par faire des affaires.

Ristorante

Alors, pizza au caviar ? À la truffe ? Au wasabi japonais centenaire qui coûterait une couille un rein pour y goûter ?

Tu parles Charles ! T’auras une Margherita, une Diavola, une Genovese comme ailleurs. Enfin pas tout à fait…

Parce que Mauro, il veut de la pizza de compet’.

Tu vois la farine ? Elle est bio, de Turin, à base de blés anciens. La pâte repose longtemps, il faut une maitrise parfaite pour la cuisson. Les fromages ? On a trouvé de la mozzarella d’Alsace. Les produits sont de très grandes qualités, locaux essentiellement, il y a l’esprit des cuisines du Mirazur ici avec le chef. Mais pour tout le monde, cette recherche du goût, de l’équilibre…

La pizza “reine” de Pecora Negra : sauce tomate bio, mozza de bufflones, jambon blanc, champignon de Paris, olive Taggiasche, basilic. 16 euros.

La quatre fromages qui est en fait une trois fromages ? Comté, mozza d’Alsace (Uhrwiller), fromage de chèvre de Mme Camille (“Pour de bon” à Strasbourg). 15 balles.

C’est simple comme benvuti, mais franchement pas mal… 

Alors oui, l’aura du meilleur chef de la planète vaut plus que la pâte façonnée avec amour.

Peut-être qu’un peu moins de classicisme dans les recettes et plus de pep’s, aurait rendu cette première carte plus excitante encore (oh punaise on se prend pour le Michelin).

Reste que le restaurant, qui ouvre officiellement jeudi 8 juillet au déjeuner, est déjà blindé pour les prochains jours. 

Pour rédiger cet article, Tchapp s’est largement gavé de mozzarella, de pizza et de jambon italien.

Vous pouvez crier au complot ou pester contre ce journalisme vendu pour une “Marinera” (origan, huile à l’ail, basilic). On s’en fiche totalement, on y retournera...

Pecora Negra, 13 rue des Couples à Strasbourg. 09 81 72 97 21.