Le Polaroid se refait une jeunesse à Strasbourg

Qui a dit que le polaroid était passé de mode ? Une exposition rendant hommage à la photographie instantanée est présente à l’hôtel Graffalgar pendant un mois.

L’association Expolaroid, qui remet au goût du jour la photographie instantanée, organise des expositions dans 40 villes du monde. A Strasbourg, les clichés seront épinglés au Graffalgar, au bar Le Chariot et à La Cave du Marché au Neudorf.

Derrière l’objectif, les artistes du collectif Polalsaco, qui transforment le pola en oeuvre d’art. 

Les quelques 150 photos exposées (du charme, de l’architecture, des compositions florales...) par 25 artistes, seront visibles du 29 mars au 25 avril. 

Au Graffalgar, le vernissage aura lieu demain jeudi 29 mars à partir de 18 heures, en présence des photographes exposés.

Et pour les plus coquins, (S)Expolaroid présentera les clichés les plus dénudés de l’exposition, dans deux chambres du Graffalgar qui seront ouvertes uniquement aux plus de 18 ans.

L’instant P

Tchapp a rencontré Jean-Christophe Denis à Strasbourg, un fan du Polaroid (sa collection est impressionnante), membre du collectif Polalsaco.

Lui va carrément plus loin que le petit cliché qui sort simplement de la machine.

JC fait des transferts, il découpe la couche photo du Polaroid pour l’intégrer à d’autres supports.

C’est onirique, je pousse le papier, je cherche des ambiances. Ça marche très fort pour le nu par exemple.

Démo dans la vidéo.

Jenela Volkov est une jeune photographe strasbourgeoise, de 24 ans. 

Son truc à elle ? L’érotisme, le corps, surtout. Les modèles sont sublimés par les couleurs et la lumière du support. Elle va d’ailleurs exposer à (S)Expolaroid.

On a l’impression de regarder au travers d’une fenêtre, c’est très particulier.

Le pola, elle est tombée dessus il y a un an à peine, en trouvant par hasard un appareil sur un marché aux puces.

Si la mode des photos instantanées fait fureur en ce moment, c’est souvent comme ça. 

Des jeunes redécouvrent le Polaroid et l’embarquent dans les fêtes, les soirées, pour retenir et offrir des moments plus sympas que le selfie smartphone.

Jessica Preis est la scénographe d’Expolaroid, artiste plasticienne à Strasbourg.

Son défi ? Mettre en valeur des petites photos dans les lieux graphiques, comme le Graffalgar.

Il y a ce mélange passionnant entre artistes amateurs et professionnels. Les 25 photographes sont très différents et il y aura un regard neuf sur cette photographie.

Reportage, témoignages, dans notre player. 

Expolaroid démarre jeudi 29 mars à Strasbourg. Les détails ici