Le TGV a 40 ans. Il est presque né en Alsace

Le TGV fête ses 40 ans. 

À l’époque, le train à grande vitesse était révolutionnaire par ses technologies. Et sa couleur, orange !

Le 16 septembre 1981, le tout premier TGV reliait Paris à Lyon, à la vitesse astronomique pour l’époque de 260 km/h.

Si l’Alsace n’a été connectée au réseau à grande vitesse de la SNCF qu’en 2007, avec la ligne “Est-Européenne”, le TGV a toujours été présent dans la région.

Bien avant son lancement commercial il y a quatre décennies...

L’Alsace a participé à l’acte de naissance du train

Pour preuve, la motrice 001, le tout premier prototype du TGV, exposé encore aujourd’hui au bord de l’A4, près de Bischheim, au nord de Strasbourg.

La commune abrite les ateliers géants de la SNCF, qui servent entre autres à la maintenance des TGV. 

Cette motrice 001 a été assemblée en mars 1972 à Belfort, chez Alsthom. 

Sa première pointe de vitesse a été atteinte en Alsace, sur la ligne entre Mulhouse et Strasbourg à 220 km/h le 3 mai 1972.

Le TGV 001 dépassera plus tard les 300 km/h sur cette ligne (318 km/h en décembre 1972, world record), après plusieurs développements menés à Bischheim.

Un vidéo d’époque de cette première motrice, unique au monde, est disponible sur Youtube.

Elle n’a jamais été mise en service commercial, c’était un laboratoire de développement jusqu’en 1978 et sa retraite. 

À cette époque, on parlait d’ailleurs de turbotrain, pas encore de train à grand vitesse.

Cette motrice-prototype possédait des turbines à gaz, abandonnées plus tard pour des moteurs électriques.

Le kérosène qui l’alimentait (comme dans les avions) était bien trop onéreux après la crise pétrolière de 1973.

Success

Les travaux menés entre Belfort et Bischheim, et le record du monde de vitesse, ont convaincu les autorités de lancer la construction de la première véritable ligne dédiée au “futur” TGV, la sud-est entre Paris et Lyon.

Aujourd’hui, le TGV reliant Paris à Strasbourg circule à 320 km/h sur certains tronçons. 

Le TGV arrive encore de toute la France pour être entretenu/réparé/aménagé dans les ateliers de Bischheim.

L’ensemble du réseau TGV en France a nécessité plus de 100 milliards d’euros pour sa construction ces 40 dernières années, avec pour l’instant, 12 542 kilomètres de voies.

La fameuse motrice 001 de Bischheim est classée monument historique depuis 1996.