Le tour de France à Colmar, un village technique impressionnant

Les coureurs du Tour de France viennent de passer deux jours en Alsace. Vous n’imaginez pas la logistique et le défi technique autour de cet événement…

Traversée de l’Alsace et arrivée à Colmar hier, départ ce jeudi matin de Mulhouse, le 3ème événement sportif le plus regardé sur la planète (diffusion dans 190 pays, 3,5 milliards (!) de téléspectateurs...) est une vitrine incroyable pour la région.

Au-delà de l’exploit sportif, (176 coureurs traversent 37 départements et “mangent” 3480 kms de bitume en trois semaines), le Tour est un formidable défi technique, unique au monde. 

Imaginez la couverture du Super Bowl, la compétition de foot US la plus regardée au monde. Facile (blague), c’est un stade et puis c’est tout.

Une course de F1 ? Monaco ? Allez, on installe le matos (caméras etc...), en ville pendant quelques jours et on remballe. Easy !

Le Tour de France

C’est une compétition sportive dans un stade tous les jours, dans des endroits complètement improbables, comme le sommet d’une montagne... 

Henri Terreaux est le directeur des projets événementiels chez Orange.

L’opérateur télécom installe la techno (fibre, satellite), nécessaire aux communications, aux images, aux datas, sur toutes les étapes du Tour de France

Durant la compétition, 450 techniciens font vivre ce barnum geek, indispensable pour que le monde entier puisse voir les coureurs en direct, commenter les courses, vibrer lors des victoires. 

Rien qu’à Colmar, au parc des expositions où a été installée la ligne d’arrivée et le village du tour, Orange a tiré 18 kilomètres de câbles, installé une grue de 40 m de haut avec des paraboles pour la réception/émission des programmes de 100 chaînes de télévision.

L’immense salle de presse a accueilli 450 journalistes. Pour la fibre, les liaisons numériques et les lignes téléphoniques, l’opérateur utilise trois camions.

Le saviez-vous ? Les images partent des motos vers deux hélicoptères relais, qui émettent vers un avion (de Globecast, filiale d’Orange) qui survole les coureurs et distribuent les images au sol.

Un camion spécial donne ces images aux cars des réalisateurs qui construisent le tour en France, en Argentine, en Italie, en Russie, en Australie…

Des camions, des cars, des câbles, encore des câbles, des remorques, des antennes : l’image est dingue quand on pense que les plus grande chaînes du monde sont là, sur la route des vins. 

La ruche

Juste à côté de l’espace VIP, de l’arrivée, des tribunes où campent des milliers de supporters depuis des heures, il y a une zone protégée, la zone technique, avec les espaces des chaînes de télévision, les radios, la logistique.

On parle de 150 camions et un barnum, en tout, de 4500 personnes ! On y vit, on y dort, on y mange...

L’exploit ? Tout a été installé en quelques heures, dès 6h du mat’ mercredi. Et chaque jour, c’est la même mécanique.

Les derniers sujets partent à 22h. Ensuite, on remballe, on file sur l’étape suivante. Rien que pour Colmar, nous avons préparé cette étape il y a plus d’un an et nous somme toujours le tout premier camion à s’installer, le plus proche possible de la fibre optique, à côté de l’arrivée. 

Et quand l’arrivée se passe au fin fond de la montagne, à la Planche-des-Belles-Filles par exemple ce jeudi ?

Les techniciens tirent une fibre quelques semaines avant, qui peut être démontée dès le lendemain, ou qui peut, aussi, rester et profiter aux habitants. 

Ainsi, grâce au Tour de France, des endroits à la campagne bénéficient d’émetteurs 4G, de la fibre (11 nouveaux sites cette années) ou du Wifi.

Le Tour c’est aussi un labo technologique. Les coureurs essayent de nouveaux matériaux sur les vélos pour gagner de la vitesse ?

Les techniciens utilisent des diffuseurs 8K pour la télévision, anticipent une fibre 10G pour l’année prochaine...

Tchapp a visité la zone technique de Colmar. Reportage dans notre player.

Orange, partenaire du Tour de France et de Tchapp, vous propose de suivre le Tour sur Twitter, avec le compte Tweets by leTourdeFranz ">@LeTourdeFranz. 

Vous verrez les coulisses et les technologies déployées pour couvrir la grande boucle.