Lisbonne : Tchapp et Air France vous offrent la ville lumière !

Lisbonne est une cité majestueuse. Allez-y grâce à Tchapp et Air France. La compagnie aérienne vous offre le voyage depuis Strasbourg. Nous, on se charge du parcours découverte !

City of light.

Caìs do Sodré

Le printemps est la meilleure saison pour visiter Lisbonne. Le temps est agréable, les températures sont douces, pas trop chaudes comme en été, les activités sont multiples.

Ça tombe bien, notre partenaire Air France vous offre deux billets d’avion Strasbourg — Lisbonne. Les détails en bas de l’article.

Chez Tchapp, nous avons décidé de vous montrer cette cité au bord du Tage à travers les regards de quelques expats, et des locaux. Un sourire vaut mieux que n’importe quel bouquin ou note sur le web.

En vidéo dans notre player, nos belles rencontres et des coins superbes de Lisbonne.

Elliot a une belle casquette

Lisbonne est une ville très riche, de culture, de traditions, d’histoires (capitale ibéro-américaine de la culture en 2017). Si vous voulez suivre un guide pour ne rien louper, c’est lui qu’il faut appeler ! 

Elliot Schmeltz est un fringuant jeune homme, originaire de Chamonix. Il connait très bien Strasbourg pour y avoir travaillé dans le management pendant plus de deux ans.

D’ailleurs, c’est dans la capitale alsacienne qu’il a décidé de tout plaquer. Oui, le coup de blues sous la cathédrale...

Vers 25 ans, Elliot a laissé tomber un job super bien payé, mais super chiant.

Tu sais, quand tu arrives pas à expliquer à tes potes ce que tu fais, c’est que ça sert à rien. Je suis parti, je suis allé à Lisbonne pour apprendre la langue, en vélo depuis l’Espagne.

Et voilà le bonhomme, qui avait touché à la finance également à Genève, transformé en barman (entre autres petits boulots).

Elliot a passé quelques mois à apprendre le portugais mais surtout, l’histoire de Lisbonne. 

En hiver par exemple, quand il y avait moins de touristes, je lisais des tonnes de livres, je prenais des notes. 

Aujourd’hui, il est guide touristique et kiffe sa nouvelle vie. Sur son site internet, www.monlisbonne.com, Elliot raconte sa ville et présente ses visites.

Tout est personnalisé, les parcours, les centres d’intérêts. 

Je crapahute pendant 4 heures avec un petit groupe en m’intéressant à ce que souhaite vivre les gens. Je n’aime pas faire que les gros points touristiques. Lisbonne est une ville qui à une âme, elle se découvre aussi dans de beaux petits quartiers, encore peu fréquentés.

Top, Elliot offre des cafés, des dégustations de vins ou de spécialités locales chez les artisans. Quand nous l’avons croisé dans le quartier de Baixa, il avait emmené des bombes de peinture pour s’éclater sur quelques murs avec un couple de Nantes.

Visitez sa page Facebook pour suivre les aventures d’Elliot Schmeltz à Lisbonne. 

Saudade

Lisbonne est une ville très ancienne (les racines datent de l’époque romaine), construite sur des collines au bord de l’océan Atlantique.

Nous n’allons pas vous faire la géographie et l’historique du lieu, vous savez lire de toute façon (, Lisbonne par Wikipédia). 

Pour bien cerner l’ambiance de Lisbonne et comprendre (un peu) le Portugais, il faut aller au Musée du Fado

Le Fado, c’est le coeur du Portugal, un chant populaire, né dans le quartier d’Alfama à Lisbonne, au sein des ouvriers, des prostitués des sans grades.

Pour simplifier, le Fado est aussi important que le blues en Louisiane et exprime un sentiment de mélancolie, “Saudade”, pas franchement traduisible chez nous.

Le Musée du Fado, ouvert en 1998 dans un ancien site de pompage d’eau, raconte l’histoire de cette musique, inscrite depuis 2011 au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco.

Fondations

Deux fois par an, en avril et en septembre, Lisbonne ouvre ses galeries romaines, dans le sous-sol du plus vieux quartier de la ville, au pied du château Sao Jorge.

Nous avons eu la chance d’y descendre. Voir le reportage en vidéo.

De nombreux tremblements de terre ont secoué Lisbonne. Même plus que secoué…

En 1755, la ville a été détruite par un séisme gigantesque (des dizaines de milliers de morts). 

En déblayant, les habitants sont tombés sur d’imposantes fondations romaines (du 1er siècle après JC), utilisées pour soutenir des rues et bâtiments. 

La ville a, en partie, été reconstruite sur ces galeries voûtées.

Le tram 28, le plus célèbre du monde, serpente quelques mètres juste au dessus de notre tête dans un quartier hyper touristique.

Un Strüdel ?

Lisbonne, ville mondiale. À quelques ruelles de la cathédrale Santa Maria Maior se trouve le Pois Café, l’un des premiers café littéraire de la ville.

Vérena, la gérante, est géniale. Née au Vénézuela, Vérena a passé une grosse partie de sa jeunesse en Allemagne. Elle connait Strasbourg.

J’y suis passé en bus, une journée. C’était chouette ! 

Elle est comme ça Vérena, elle se marre tout le temps.

Depuis 27 ans, l’Allemande est installée à Lisbonne. Son café à la réputation de proposer les meilleurs brunchs du coin. Et du Strüdel… 

Quand on a lancé le Pois Café il y a 13ans, il n’y avait pas de café ou tu pouvais te détendre à Lisbonne, prendre un livre, un magazine. L’habitude ici, c’était d’engloutir un café au comptoir en deux minutes, d’écraser une clope et de partir.

La devise ? Pois Café, no quickies ! Vous comprendrez certainement… 

Écoutez le témoignage de Vérena dans notre vidéo. Visitez la page Facebook pour découvrir la carte. 

Pastéis

Attention, on ne déconne plus ! Le Pastéis de Nata est LA tradition culinaire du Portugal. Une institution, une religion, un dogme, un passage obligé.

C’est une petite galette de pâte feuilletée, avec un flan à la vanille. 

Tchapp est allé chez Manteigaria, un artisan hyper renommé. Partout en ville, on nous a dit que son Pastéis était le meilleur de Lisbonne.

On a goûté, si vous aimez le côté très (mais vraiment très...) crémeux, vous serez aux anges ! Visite de la boutique/atelier dans notre vidéo.

Fred

Autre rencontre, Frédéric Breitenbucher. Cet Alsacien est depuis 2012 le chef exécutif du restaurant River Lounge dans un hôtel de luxe à Lisbonne, le Myriad.

Frédéric est installé au Portugal depuis 20 ans. Début des années 2000, avec Antoine Westermann, il décroche des étoiles Michelin dans une autre maison.

Un parcours de dingue pour celui qui devait reprendre, plus jeune, la boutique traiteur des parents à Illkirch-Graffenstaden.

Vous devinerez jamais pourquoi il s’est réellement exilé au Portugal…

Pour l’eau ! Je suis fan de Windsurf et de glisse. Difficile d’en faire sur le Rhin, j’ai essayé. Ici, j’ai mes deux passions, la cuisine ET la mer.

Son conseil à Lisbonne, mangez du poisson.

Vous avez peut-être les meilleurs poissons d’Europe ici, à cause de la qualité des fonds marins. C’est un plaisir à cuisiner.

Frédéric Breitenbucher mêle dans ses assiettes des techniques françaises avec des produits locaux. Une sorte de cuisine fusion, comme la ville finalement, mélange de cultures.

À 30 minutes du centre ville, avec le tram 15, Frédéric nous emmène à Belém et sa célèbre tour au bord du Tage. 

Le panorama est incroyable avec au loin, l’océan et de l’autre côté, le Pont du 25 avril, quasi identique au Golden Gate de San Francisco (ce sont les mêmes architectes). 

Garden party

Difficile de louper les jardins du Palàcio Pimenta, au nord de la ville. L’ancienne maison de maître du 18 ème siècle est transformée en musée de la ville de Lisbonne.

En ce moment, l’expo temporaire présente la face de Lisbonne que personne ne verra. Des archives sont présentées sur tous les projets urbains avortés.

Des ingénieurs fêlés voulaient par exemple construire un pont de fer gigantesque au dessus de la ville, en mode Tour Eiffel. Reportage sur Tchapp.

Surtout, dans ce musée, vous pourrez profiter de magnifiques espaces verts. 

Un dimanche par mois, ces jardins accueillent des associations locales qui oeuvrent pour l’écologie ou le bien-être (“Get zen”).

Franchement, siroter une bière locale et manger une salade d’un food truck bio au milieu d’arbres et de fleurs, sous le soleil, par 26°, c’est que du bonheur !

Visitez la page Facebook du Palàcio Pimenta.

Air France

Air France offre un voyage pour deux personnes à Lisbonne, en partant de Strasbourg (1x2 billets d’avion).

Pour participer, c’est très simple : likez, partagez en mode public le post en rapport avec cet article sur notre page Facebook. Tirage au sort mardi 18 avril.

Lisbonne depuis Strasbourg, c’est très facile avec Air France.

Vous embarquez par exemple à la gare, en TGV, pour relier l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle avec le programme Air&Rail.

Une seule prise en charge, le personnel d’Air France s’occupe de vos bagages, de vos liaisons. Vous arrivez à Roissy, vous embarquez pour le soleil !

Tous les détails d’Air&Rail by Air France depuis Strasbourg ici. Il y a des dessertes tous les jours.

Porto aussi

Le Portugal avec Air France, c’est également Porto, au nord du pays.

Depuis le 28 mars, une nouvelle liaison est assurée depuis Strasbourg via Paris Charles-de-Gaulle (Air&Rail), chaque mardi, jeudi et samedi.

En tout, la compagnie vous propose 56 vols hebdomadaires vers Lisbonne ou Porto. 

On se renseigne, on réserve, on profite de superbes offres en visitant le site airfrance.fr.

Pour préparer votre voyage, jetez un oeil sur le guide en ligne Travel by AirFrance

De très nombreuses destinations en Europe et dans le monde sont présentées, avec conseils, photos et vidéos.

Lisbonne par exemple, c’est ici. Indispensable avant de partir.

Bon voyage avec Tchapp et notre partenaire Air France.