Makers for change est une association strasbourgeoise visant à créer du lien social entre nouveaux arrivants et locaux.

Transmission de culture

L’idée c’est de faciliter la création de liens entre étrangers et locaux, selon leur centres d’intérêts et compétences.

Cédric Bischetti a fondé Makers for change en 2015 car il en avait marre d’être passif et pessimiste.

Je voulais transformer ma haine du système en quelque chose de positif, et créer une structure.

En mettant en lien des réfugiés et demandeurs d’asile avec des acteurs locaux, l’objectif implicite de l’association est de casser les étiquettes sur le visage des gens.

Au lieu de “réfugiés”, on parle plutôt d’une communauté de nouveaux arrivants.

Ces derniers se constituent alors un premier cercle de personnes à Strasbourg, et apprennent la culture locale pour s’adapter.

Ils en tirent alors de la revalorisation, un gain de confiance en eux, ils sont regonflés pour trouver de l’emploi.

Cinq personnes ont même pu être embauchées au terme de leur participation à un programme mis en place par l’asso.

Incubateur de projets

Le lien social dont il est question se crée à partir de projets mis en place.

Par exemple, avec un projet de photographie, où les nouveaux venus ont pu exposer leur point de vue sur la ville de Strasbourg…

Ou encore, un atelier culinaire, où ils ont pu se mélanger avec des locaux pour préparer des plats, faire découvrir leur culture, partager des compétences.

L’idée, c’est vraiment de valoriser le potentiel, créatif ou non, des participants.

Le dernier projet en date se déroulera ce samedi 8 juillet, à partir de 13h40 : une visite interactive de Strasbourg autour des valeurs de l’Économie Sociale et Solidaire, toujours entre locaux et nouveaux arrivants.

Jardin collaboratif, challenge recyclage, fabrication d’objets culturels à revendre pour acheter des cafés suspendus

C’est un apprentissage ludique. C’est plus efficace de mémoriser par le jeu et l’action…

Un pique-nique interculturel aura également lieu le samedi 22 juillet à la Citadelle, ouvert à tous et avec plusieurs associations et collectifs citoyens.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Vous avez déjà donné votre avis.

J'aime 6
Indifférent
J'aime pas
Pour commenter télécharger l'application