Quand mamie est à la mode avec un bonbon rétro

Plus c’est ancien, plus c’est à la mode, plus ça cartonne. La preuve avec Les bonbons de mamie à Strasbourg. 

Elle surfe sur le rétro, la nostalgie de l’enfance, le vintage.

Catherine Michalak, une vraie mamie de 53 ans, a lancé il y a un peu plus d’un an sa boutique itinérante de bonbons anciens.

Itinérante ? Catherine ne possède pas encore un shop à son image. C’est en projet, dans le centre de Strasbourg, mais en attendant, mamie écume les salons, expositions, festivals dans la région. Et bientôt les mariages avec un bar à bonbons.

Son truc, ressortir les confiseries d’antan et les présenter dans un packaging bien léché. 

J’ai des roudoudous, dans des coquillages, des bâtons de réglisse, des berlingots, et le fameux Bon Malakoff. Les gens regardent mon stand avec de grands yeux.

Curlywurly, Lollipop, Frizzy Pazzy, les bonbons sucés abondamment dans les années 70, 80 sont le fond de commerce de la petite entreprise Michalak.

Tout est empaqueté chez Catherine, dans son salon du quartier de Neudorf. Vidéo dans notre player.

Tendance

De son propre aveu, elle ne s’attendait pas à un tel succès. Des organisateurs d’événements l’appellent pour avoir son stand rétro sur des salons ou fêtes locales.

J’ai passé 30 ans dans les lunettes, après 4 ans en pâtisserie. Ce job est une reconversion pour moi, je suis poussée par mes enfants. Et c’est vrai que la nostalgie marche. Les gens adorent les odeurs et les goûts de l’enfance.

Les bonbons sont achetés chez des producteurs locaux, près de Colmar ou dans le sud de la France. 

Prenez le Bon Malakoff par exemple. Cette barre de chocolat français, praliné éclats de noisettes, date de 1910. 

Jusqu’en 1980, on en trouvait dans toutes les boulangeries. Puis le Bon est tombé dans les oubliettes, écrasé par des chocos plus modernes.

Mi 2000, la production, toujours en France est relancée. Depuis, cette barre au papier cuivré cartonne. 

Je craque pour le Bon Malakoff, c’est certainement mon plus gros succès, avec les bonbons aux fruits et les sucettes. 

Sa page Facebook ici

Sugar (air connu)

On organise un afterwork sur les bonbons anciens, c’est pas le comble du hype ça ?

Rendez-vous vendredi 16 mars chez Algorythme à Strasbourg pour un spécial Pâques, avec Les bonbons de mamie.

Du 21 au 24 mars, Catherine Michalak est aux Délices de Julie, à la Krutenau. Bonbons + pâtisseries artisanales = double miam.

Surtout, du 4 avril au 15 juillet, Les bonbons de mamie seront à Rivetoile, dans une boutique éphémère “Pool Party”, avec d’autres créateurs locaux. 

Jouez

Les bonbons de mamie et Tchapp vous offrent un jolie assortiment de bonbons anciens : trois paquets de tranches d’agrumes, de berlingots aux fruits, de Bergamote de Nancy, le tout dans un beau panier métal en dentelle.

Jouez en utilisant le bouton en haut à droite de cet article (sur l’application Tchapp, gratuite sur iOS et Android). 

Tirage au sort le vendredi 16 mars, un gagnant. Bonne chance !