Rise Up, nouvelle marque locale contre les violences conjugales

Léa Cuvillier, 24 ans, a lancé une marque fashion qui participe à la lutte contre les violences faites aux femmes.

Rise Up (love yourself) propose de reverser, pour chaque article acheté, un euro pour l’association SOS Femmes Solidarité.

Sweat, t-shirt, le credo de la marque strasbourgeoise est d’affirmer une touche féminine et féministe. 

Les messages ? Burn your bra (brûle ton soutif), don’t be a dick (ne sois pas con)…

Léa, Strasbourgeoise, a connu des violences conjugales durant plusieurs années, explique un article du Parisien

Elle a voulu s’engager, avec style, dans ce combat. 

Rise Up explique sur son site 

La marque Rise Up communique à travers des slogans libérateurs pour hommes et femmes qui souhaitent suivre cet état d'esprit. Des phrases qui claquent et un casting de mannequin homme et femme hétéroclite voilà ce qui représente Rise Up. 

24,90 euros le t-shirt Angry Boobs par exemple, bio, fabriqué dans la région rajoute 20 Minutes Strasbourg.

Graphiste, Léa Cuvillier a également imaginé plusieurs affiches, qui revendiquent une forme de “girl power”.

Chaque année en France, 219 000 femmes sont victimes de violences, dont 94 000 de violences sexuelles.

Dernière affaire en date dans la région, dimanche dernier…

Une femme en instance de divorce a trouvé la mort à Oberhoffen-sur-Moder dans le nord du Bas-Rhin. Elle aurait été poignardé par son compagnon (source DNA). 

photos @riseup