Samedi 14 avril, une journée dédiée à la basket au Shadok

L’association Sneakers Empire lance samedi 14 avril au Shadok une journée dédiée à la basket : colorée, sobre, customisée, branchée… Tout un univers s’ouvre aux amoureux de la sneaker.

Quand certains collectionnent les timbres ou les vinyles, d’autres collectionnent… les baskets. Au point qu’Alexandre Blum et Samuel Mantelet ont créé une association de passionnés, “Sneakers Empire”. 

Et l’association a chaussé ses plus beaux souliers pour organiser samedi 10 avril, entre 14 heures et 22 heures, une journée dédiée à la basket, au Shadok.

Au programme, un atelier pour apprendre à nettoyer ses baskets (et non, toutes les baskets ne se mettent pas à la machine à laver...), une conférence sur l’avenir de la sneaker, et dans la soirée, un beat-maker et un DJ. En marge également, des artistes qui exposeront leur travail, comme le plasticien Dai-Dai Tran (qui fabrique ses propres chaussures… en billets de banque) et SebSneakers

Une passion un peu envahissante...

C’est en effet tout l’univers autour de la basket qui a séduit Alexandre Blum et Samuel Mantelet. Les deux comparses ont créé leur association il y a deux ans, et leur collection personnelle s’enrichit régulièrement… Des trouvailles qui valent d’une centaine d’euros, à plusieurs milliers d’euros. 

On ne les porte pas toutes, car elles perdent de la valeur dès qu’elles sont portées. Donc on les garde précieusement, et on les admire, de loin !

Sa passion, Alexandre Blum l’affiche jusque sur les murs de son salon : des dizaines de sneakers trônent fièrement sur des étagères conçues exprès. Pas un modèle ne ressemble à l’autre : toutes ont une particularité, un détail qui les rendent spéciales… Certaines sont de véritables objets de collection : tirées à seulement quelques dizaines d’exemplaires dans le monde, elles s’arrachent en quelques minutes sur Internet. 

Et le succès de la page Facebook de l’association Sneakers Empire témoigne de cet engouement pour ces chaussures, passées du terrain de sport à la rue : 2 500 mentions “J’aime”, preuve que les adeptes sont nombreux.

 

Si vous en faîtes partie, rendez-vous au Shadok, samedi 14 avril, à partir de 14 heures. L’évènement est gratuit et libre d’accès, à l’exception des ateliers proposés, où il faut s’inscrire préalablement.