Was ? Un vin d'Alsace sans alcool ?

La cave de Ribeauvillé lance le premier vin d’Alsace quasi sans alcool.

0,5%… La cave coopérative haut-rhinoise a élaboré un vin alsacien sans alcool, pour s’ouvrir à de nouveaux marchés.

En fait, il s’agit de deux bouteilles, avec et sans bulles, à base de vins “désalcoolisés”, mix de sylvaner et muscat.

La méthode est traditionnelle, comme pour un vin classique.

Sauf qu’à un moment donné, lors du processus de vinification, l’alcool du breuvage est retiré par évaporation (chez une start’up en Allemagne).

C’est un peu comme le Canada Dry dans les années 80 avec ce slogan : “Ça a la couleur de l’alcool, le goût de l’alcool… mais ce n’est pas de l’alcool”.

“RibO” est le nom de ce vin sans alcool, inspiré du marché allemand, pour le marché allemand essentiellement ou nord européen, même si la demande augmente en France.

Juré craché, c’est sans alcool, mais les arômes sont là selon le fabricant.

Il faut débourser de 8 euros 50 à 9 euros 50 euros pour une bouteille.

Janvier à sec

Le concept, une première pour un producteur de vins d’Alsace, est lancé durant le Dry January, le défi de ne pas boire d’alcools en janvier.

Perte de poids, bienfaits pour la santé et la forme, stopper sa consommation d’alcools en tout genre n’a que des bénéfices.

Plus de 40 organismes et villes de France soutiennent la démarche, dont la Ligue Contre le Cancer.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Vous connaissez la suite...