À Schiltigheim, une chaufferie dans une ancienne brasserie

Une visite de la chaufferie de l’écoquartier Adelshoffen à Schiltigheim a été organisée vendredi dernier.

Quoi, visiter une chaufferie un vendredi soir ? 

Et oui… parce que cette chaufferie n’est pas posée n’importe où. Elle a vu le jour dans le sous-sol d’une ancienne brasserie de la ville, et en conserve encore les traces.

Du coup, c’est un véritable morceau de patrimoine industriel que des dizaines d’habitants de ce nouveau quartier du centre-ville de Schilik ont pu découvrir.

Gros succès pour l’opération menée par R-CUA (l’opérateur du site) et R-GDS. Les participants ont eu droit à un apéro à la bière Storig

Cette chaufferie dernière génération livre en eau chaude et en chaleur (avec circulation d’eau fraîche en été), plus de 300 logements, des commerces, des services, bientôt une médiathèque.

En une année, 75% de l’énergie fabriquée sur place est durable, principalement à cause de l’énorme pompe à chaleur qui va chercher l’énergie dans la nappe phréatique, et grâce aussi aux panneaux solaires thermiques. Du gaz vient compléter le dispositif en cas de besoin. 

Au milieu des immeubles, peut-être le plus impressionnant, une grande tour végétalisée renferme un ballon d’eau chaude 60 m3.

Difficile de deviner la technologie derrière la verdure, tellement les ingénieurs ont souhaité cacher le bon kilomètre de tuyaux, les pompes, les réseaux…

Tout se passe en sous-sol, au bout d’un long escalier. On y trouve encore les cuves de fermentation de l’ancienne brasserie, conservées “dans le jus”. 

Et il y a des graffitis sur tous les murs de la chaufferie.

Ce qui, avec le matériel, donne un très beau côté “galerie d’art franchement urbaine” à cette petite usine. 

Avant d’être une chaufferie, le lieu était squatté. Là encore, il fallait conserver l’histoire et pas tout raser.

Selon R-CUA, cette chaufferie est un modèle concernant l’efficience énergétique. 

Les charges pour un F3 s’élèveraient à 450 euros par an en moyenne, avec en plus une TVA à 5,5%, parce que plus de 50% de l’énergie produite est renouvelable.

Le site a été mis en service en 2014 après un investissement de 2,4 millions d’euros.

Tchapp a visité la chaufferie Adelshoffen. Vidéo dans notre player. 

R-GDS est partenaire de Tchapp.