Être(s), le projet artistique qui rapproche l'Homme de la nature

Le projet Être(s) veut, avec la photo, réunifier l’Homme et la nature. C’est superbe…

Philosophie, humanisme, anthropologie, écologie, en quelques photos le concept “Être(s)” questionne sur notre place au sein de la biodiversité, et sur notre propre diversité.

Hugo Mairelle (plasticien) et Vincent Muller (photographe) s’inspirent des masques de peuples lointains pour rappeler le lien Homme/Nature très souvent oublié. 

En fabriquant des masques à partir de végétaux, en plaçant des hommes et femmes quelque part en Alsace (près de Strasbourg et dans les Vosges) pour une séance photo, ils donnent l’impression d’un voyage dans un désert africain ou une forêt amazonienne. 

Pas du tout, explique Hugo Mairelle…

Tout est fait en Alsace, dans nos forêts, près d’un lac par exemple. Mais avec ces masques très particuliers et la diversité des personnes qui participent à notre projet, nous donnons cette image d’exotisme. Nous nous inspirons de peuples autochtones pour sensibiliser à notre propre diversité et à la préservation de nos ressources.

Nous avons rencontré Hugo dans une forêt près d’Illkirch-Graffenstaden, où il a improvisé une exposition entre des arbres. Vidéo à voir dans notre player. 

Être(s) et repenser

Depuis trois ans, les deux compères travaillent sur ce projet. Déjà plus de 20 expositions réalisées, avec des débats, des ateliers, une sensibilisation à se comporter autrement envers la nature, tout en respectant notre propre diversité, de corps, d’esprit.

Être(s) est un retour aux sources en quelque sorte, une manière de réfléchir aux notions de progrès, aux actions à mener pour défendre les ressources naturelles (pas de gaspillage, nouvelles énergies, consommation responsable etc...)

Ces peuples autochtones peuvent nous inspirer. Ils vivent plus simplement. L’idée n’est pas de retourner s’installer dans la forêt, mais de se demander, par exemple, comment faire pour économiser l’énergie, limiter nos déchets, éviter la surconsommation qui fatigue l’Homme et la planète.

De l’art et du fond, pour éclairer les esprits.

Ulule

Hugo et Vincent vont boucler le 28 novembre une campagne de financement participatif

Ils veulent éditer un livre, avec ces photos.

Pour toucher plus de personnes, et défendre cette vision de la diversité. 

Avec toujours au coeur, ce masque…

Présent aux quatre coins du monde, objet mystique et anthropomorphe, le masque est ici le symbole d’une créativité locale et une passerelle du sensible au spirituel.

Vous pouvez les soutenir ici