C'est beau, c'est Hongrois, c'est à la Cathédrale de Strasbourg

Une superbe exposition photo se tient en ce moment place du Château, sous la cathédrale de Strasbourg. 

Elle est signée du naturaliste Bence Máté.

Le photographe hongrois présente 623 clichés d’animaux, immortalisés sur les cinq continents.

Un lion, un colibri, un serpent, une cigogne… les photographies géantes sont présentées sur des murs en leds qui s’illuminent chaque soir.

L’effet est garanti, ça claque !

L’exposition est organisée jusqu’au 10 novembre, par la Hongrie, le pays qui termine le mois prochain, la présidence tournante du Conseil de l’Europe.

Bence Máté est un peu le Yann-Arthus Bertrand de Hongrie.

Il est réputé partout dans le monde pour ses photos de la vie sauvage, primées par les plus grands concours internationaux (“Wildlife Photographer of the Year” à plusieurs reprises).

Cette exposition itinérante avait été présentée dans les grandes villes de son pays, avant d’atterrir à Strasbourg.

Ode à la vie sauvage, les photos font prendre conscience de la beauté d’une nature lointaine, mais à préserver. 

Pour que justement, dans quelques années, il ne reste pas que des photographies de ces espèces souvent menacées.