Des bouchons en plastique qui valent de l'or

L’association “Les Bouchons de l’espoir 67” collecte des bouchons en plastique pour financer des aides aux personnes en situation de handicap.

En moyenne chaque année, la structure reverse 20 000 euros à des particuliers ou des structures spécialisées dans le Bas-Rhin, afin de financer par exemple un fauteuil roulant, un accès à un logement.

L’idée est de récupérer puis de faire recycler des bouchons en plastique.

Vous les déposez dans des bacs au supermarché, les mairies. Les bénévoles de l’association récupèrent le tout pour une grosse séance de tri.

Ces bouchons finissent broyés chez des industriels. Ils sortiront plus tard sous forme de poubelles.

L’argent récolté sert aux actions sociales.

150 bénévoles sont actifs aux Bouchons de l’Espoir 67. La structure a installé de nombreux points de collecte dans le département depuis sa création en 2008.

Ecologique et solidaire, le concept est porté par d’autres associations partout en France depuis des années, pour aider d’autres causes.

La particularité des “Bouchons” et d’avoir imaginé et industrialisé un procédé de tri. 

Une machine, entièrement réalisée par les bénévoles, détecte le métal dans les bouchons et facilite le travail en limitant les erreurs de tri.

Du liège

L’avenir de l’association est dans le développement du tri des bouchons en liège, matière est également broyée, mais pour finir en isolant.

Des démarches sont en cours avec des entreprises spécialisées, qui pourraient acheter cette matière de “seconde main”.

Mécénat

En vidéo dans notre player, visite du centre de tri des Bouchons de l’Espoir à Duntzenheim.

L’association est aidée dans sa tâche par des mécènes.

R-GDS vient ainsi de verser 1000 euros pour contribuer aux nouveaux investissements, une nouvelle remorque pour L’Eurométropole très rapidement, qui transportera les bouchons.

R-GDS est partenaire de Tchapp.