Entendez-voir, pour une culture plus inclusive

Le festival Entendez-voir est organisé à Strasbourg du 7 au 11 juillet.

Pour certaines personnes, le confinement culturel, c’est tout le temps…

Il s’agit des gens en situation de handicap, les sourds, les malvoyants entre autres.

C’est difficile (et coûteux) pour les acteurs de la culture d’adapter les oeuvres à ce public, ou d’améliorer les capacités d’accueil. 

Entendez-voir a pour ambition de présenter des films, des bouquins, accessibles à la fois aux “valides” et aux handicapés. 

Histoire de prouver que 1, c’est possible. 2, ça devrait être la norme… 

Plus d’audio pour le livre, davantage de numérique pour aider, et tous les films en audiodescription au cinema, voici en gros les demandes des associations qui militent pour une culture plus inclusive, tournée vers le handicap.

Je te raconte

3ème édition de ce festival qui va proposer par exemple, un salon du livre, adapté aux déficients visuels. 

Des bouquins en braille, des caractères plus gros, ou même carrément des lectures sur internet via un podcast, les nouvelles technologies changent la donne.

Le cinéma est l’autre grand volet d’Entendez-Voir, qui va diffuser des oeuvres en audiodescription.

Tout le monde peut y aller (au cinema Vox par exemple). Les malvoyants porteront simplement un casque pour entendre le film.

Jeudi 8 juillet 20h, projection de La Haine, de Mathieu Kassovitz. Entrée libre mais réservation obligatoire, les détails ici

Tchapp a rencontré Benjamin Kling, Strasbourgeois, audiodescripteur indépendant. 

Il raconte le film, explique les scènes. Interview en vidéo dans notre player. 

Les débats, les animations, les films à ne pas manquer, voici la programmation du festival.

Vous pourrez suivre de la poésie en langue des signes, à l’Aubette. Ou même entendre des histoires, dans le noir, à l’hôtel Kaijoo.