Ils marchent 500 kilomètres pour les enfants malades

Stéphanie Mey et Yvan Wildi vont arriver dans 18 jours à l’hôpital Bicêtre de Paris.

Les marcheurs ont quitté Hautepierre ce 1er mai, et ont effectué 23 kilomètres le premier jour de ce challenge. 

Ces parents veulent récolter des fonds pour le service d’hépatologie pédiatrique de Bicêtre.

Marcher et sensibiliser au passage aux maladies rares du foie, qui peuvent bouleverser la vie des enfants et des familles.

Stéphanie et Yvan ont une petite fille atteinte d’une maladie rare, Lili. Elle est fréquemment hospitalisée. 

Et si sur place, les équipes soignantes montrent un grand professionnalisme, les conditions peuvent s’améliorer.

A Bicêtre, les équipes soignantes sont compétentes, dévouées et investies, mais l’environnement matériel n’est pas idéal : les meubles de certaines chambres sont vétustes (il manque des portes), certaines tablettes repas sont abîmées, les sanitaires (douches et toilettes) sont en nombre insuffisant ce qui offre peu d’intimité aux enfants, les fenêtres ne sont pas isolées et l’air passe dans les chambres…

expliquent Stéphanie et Yvan sur un blog, pour justifier de cette grande marche de 500 bornes.

Actifs sur les réseaux sociaux (Facebook par exemple), les parents espèrent récolter 50 000 euros, qui seront reversés à une association de médecins oeuvrant pour les maladies rares.

Sur le chemin, Stéphanie et Yvan comptent bien aussi provoquer un mouvement de solidarité pour les aider à se loger.

Depuis quelques semaines et l’annonce de la course, des associations locales et des entreprises participent à la collecte de dons pour aider les enfants malades.

Photos @500kmpourlapédiatrie