Laure Cescutti a lancé une websérie, “Alors ?!”, pour rire de son handicap, et voir un jour son nom en haut de l’affiche.

Laure Cescutti a lancé une websérie, “Alors ?!”, pour rire de son handicap, et voir un jour son nom en haut de l’affiche.

Laure n’aime pas trop parler de son handicap. 

Valide, ça lui est tombé dessus vers 23 ans.

Une maladie dégénérative qui l’empêche, entre autres, de se déplacer à sa guise.

Professeure des écoles, la jeune femme aspire surtout à devenir actrice. 

L’art, c’est sa came. Elle chante dans un groupe, elle suit des cours d’impro avec une troupe de Mulhouse, les Impropulseurs.

Jouer est presque un réflexe de survie pour moi

explique Laure, que nous avons rencontré dans l’appartement d’un pote à elle.

Heureuse, elle vient de boucler une campagne de financement participatif sur Ulule, pour produire une nouvelle websérie sur le handicap.

Tchapp en avait déjà parlé ici

“Alors ?!” veut dynamiter le pathos qui souvent autour des handicapés. 

Je veux faire rire, montrer certaines situations, grossir le trait. Je veux dire que le handicap c’est à la mode !

En rire pour dire que tout est possible, surtout. Qu’une personne en situation de handicap ne doit pas renoncer à ses rêves. 

Comme celui de devenir comédienne pour Laure.

On te fait comprendre que c’est pas pour toi. Et en même temps, je vois des acteurs célèbres jouer des personnes avec un handicap au cinéma. C’est incroyable de ne pas trouver dans le monde, un handicapé pour jouer un handicapé !

Elle dit ne pas vouloir se moquer. Prône le rire pour toucher et exister, souhaite changer le regard des autres.

Oui, le handicap c’est honteux pour bien des personnes. Tu sais que depuis 2005, il n’y a eu de nouvelles lois pour aider les personnes en situation de handicap ? 2005 ! Et moi, on me dit que je suis pas assez handicapée pour avoir droit à certaines aides. C’est tellement énorme qu’il faut en rire.

Laure Cescutti a conscience de porter aussi un message politique et veut, avec cette websérie sur sa vie ses amours et ses emmerdes, parler du handicap de manière positive. 

Je veux sublimer mon handicap…

Témoignage en vidéo sur Tchapp.

Sa websérie sera bientôt disponible, avec neuf épisodes, tournés principalement à Mulhouse.

En attendant, vous pouvez suivre son actualité sur sa page Facebook

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Vous avez déjà donné votre avis.

J'aime 3
Indifférent 0
J'aime pas 0