Nom de code Mademoiselle : le cocktail strasbourgeois anti harcèlement

Quatre étudiantes de l’EM Strasbourg ont imaginé une méthode originale pour se débarrasser d’un mec un peu trop insistant ou désagréable au bar.

C’est un mot de passe, un code… 

Dans certains bars de Strasbourg, qui participent à cette opération de prévention du harcèlement, il suffit de glisser au personnel de l’établissement “un Mademoiselle s’il vous plaît !”.

Un signe pour signifier au serveur que la fille qui demande ce cocktail imaginaire, est dans une situation délicate avec un homme, trop insistant par exemple, et surtout, qu’elle ne se sent pas en sécurité.

L’association Mad’Emoiselle a eu l’idée de lancer ce SOS (explications sur Instagram).

Cette structure veut lutter contre le harcèlement et les comportements abusifs envers les femmes dans les espaces publics.

Notre but premier est d'apporter une aide aux femmes pouvant être victimes de harcèlement dans les espaces publics. Cependant, nous nous adressons à toute la population, car ce phénomène ne devrait pas concerner seulement les femmes, mais aussi toutes les personnes autour d'elles.

Retenez ces chiffres : 81% des Françaises ont déjà été confrontées à au moins une forme d'atteinte ou agression sexuelle dans la rue, ou les transports en commun. 

41% des Françaises ont déjà fait l'objet d'un contact sexuel imposé dans un lieu public.

Un code discret pour alerter en soirée ? L’idée est déjà utilisée dans d’autres pays.

Plusieurs bars soutiennent l’initiative de l’association. Ils placardent chez eux depuis quelques semaines des affiches #sosmademoiselle ou des stickers.

Le 6 mars, une soirée de lancement ‘Mad’Emoiselle’ est programmée au Barberousse, 6 rue du Faisan à Strasbourg, à partir de 21h.