Olivier Koebel : Mon handicap ne m'excuse pas

Olivier Koebel, pilote amateur malvoyant, veut rallier Entzheim au Maroc. Tchapp l’a rencontré.

Kiné à Hoenheim, Olivier, 43 ans, est aussi passionné de sports mécaniques et d’aviation. 

Atteint d’une maladie dégénérative aux yeux (il a eu déjà trois greffes de cornées entre autres), il n’est pas complètement aveugle, mais sa vision est très minime.

A point de devoir se déplacer avec une canne blanche.

Depuis 2010, Olivier Koebel pilote de petits avions, aidé par un instructeur en vol qui lit les instruments à sa place.

Lui, “pilote l’avion aux fesses”, c’est à dire en se basant sur les sensations et son ressenti de l’appareil.

Fin septembre, le bonhomme et son copilote vont partir d’Entzheim pour rejoindre le Maroc, peut-être Tanger selon les conditions météorologiques. 

Sur place, le kiné veut passer une semaine à dialoguer avec ses collègues, des personnes handicapées, pour expliquer la démarche, promouvoir les sports mécaniques et surtout montrer que l’on peut se dépasser, réaliser ses rêves.

Que finalement, le handicap, n’empêche pas forcément de réaliser ses rêves.

Au grand public, il demande un nouveau regard sur le handicap, mal considéré, “car ça fait peur”. 

Mon handicap n’est pas une excuse, je peux repousser mes limites. Il y a des solutions pour permettre aux handicapés de se dépasser et de réaliser des choses que même les valides ne font pas au quotidien. 

Témoignage en vidéo dans notre slider.

Leetchi

Olivier Koebel a lancé une campagne de financement participatif sur Leetchi.

Les fonds (7500 euros) serviront entre autres à financer des programmes pour les personnes handicapées, qui souhaitent par exemple s’initier au pilotage de bolides sur un circuit.

Suivez son périple et l’actualité de son association Revazur, sur cette page Facebook

Décollage programmé vers le 24 septembre, en fonction de la météo.

Des ravitaillements en kérosène sont programmés à Perpignan et Valence en Espagne, avant la traversée de la Méditerranée.