Pour comprendre la ZFE dans l'Eurométropole

Il y a un site internet dédié lancé par l’Eurométrople de Strasbourg.

Modalités, dates, aides, tout y est expliqué. En 2028, terminé le diesel en ville.

C’est quoi ?

ZFE, zone à faible émission : un vaste plan pour réduire la pollution atmosphérique en limitant la circulation des véhicules les plus “fumeux”. 

Le principe de la ZFE est de limiter la circulation des véhicules les plus polluants dans un périmètre défini. Pour circuler dans cette zone, une vignette Crit’Air doit être apposée sur le parebrise.

Quand ?

Lancement le 1er janvier 2022, jusqu’en 2028. Les interdictions de circuler seront progressives. 

1er janvier 2022 : Démarrage de la ZFE avec “pédagogie” et des contrôles sans sanctions.

1er janvier 2023 : Vous avez compris, vous êtes Crit’air 5, vous ne circulez plus dans les 33 communes de l’Eurometropole. 

1er janvier 2025 : Crit’air 4 dans le même bateau. 

1er janvier 2027 : Crit’air 3 itou.

1er janvier 2028 : Crit’air 2 et interdiction des diesel sauf certaines dérogations (char d’assaut pour les militaires, ambulances...).

Des aides ?

Il faudra plutôt compter sur les subventions de l’État pour changer de véhicule (vers un électrique par exemple), avec un bonus aujourd’hui jusqu’à 7000 euros.

Parce que l’Eurométropole n’a, pour le moment, que l’intention de verser un maximum de 1000 euros aux familles qui souhaitent/doivent évoluer.

L’institution préfère mettre en avant d’autres moyens de transports qui seront encore développés d’ici à 2028 comme le tram, des bus écologiques ou le vélo.

Des idées ?

L’Eurometropole lance une concertation du 10 mai au 24 juin 2021. Des ateliers sont organisés. Particuliers, associations, professionnels pourront proposer des idée ou bien comprendre les enjeux de la nouvelle ZFE. Avec en tête l’enjeu sanitaire pour les habitants de Strasbourg et alentours. 

Un débat mobile va se déplacer dans les communes de l’Eurométropole pour venir à la rencontre des citoyen-nes. Cela permettra de dialoguer avec les habitant-es sur leur territoire et de répondre à leurs interrogations. Un outil numérique sera mis en place via un questionnaire pour échanger de façon interactive.

Un numéro vert est disponible également, pour poser vos questions : 0 800 100 267.