Retour (presque) à la normale pour l'association Libre Objet

Le chantier d’insertion Libre Objet à Strasbourg reprend son activité principale après des semaines chamboulées par le coronavirus.

Libre Objet aide des personnes à retrouver une voie vers l’emploi ou la formation. En fabriquant par exemple, des objets en bois ou des sacs à partir de matières recyclables comme des bâches publicitaires. 

Mais ces dernières semaines, l’association a surtout fabriqué des masques pour participer à l’effort contre le covid-19.

Programme modifié, adaptation aux règles sanitaires, Libre Objet a profité de ce temps pour se réinventer. 

Vers la fin d’année, nous allons developper de nouveaux produits, du petit mobilier par exemple

explique Anne Seyller, la directrice de la structure. 

Une variété plus grande de produits fabriqués localement, pour répondre, elle l’espère, à de nouvelles aspirations des Strasbourgeois.

Avec coronavirus, je pense que les gens vont encore plus privilégier les circuits courts, le local, et penser à notre mode de fonctionnement, solidaire.

Manivelle

La sortie du covid se fait par exemple, par la reprise de la fabrication des objets phares de Libre Objet : des pinces en bois, de la petite déco.

Mais aussi par une coproduction : une toute nouvelle sacoche pour les cyclistes, fabriquée avec une bâche de camion.

C’est le projet Manivelle, fabricant de vélos à Strasbourg, qui va lancer ce produit très rapidement pour compléter sa gamme d’accessoires. 

Aperçu en vidéo dans notre player.

Soutenez Libre Objet, visitez le site internet de l’association.