Strasbourg : toujours plus pour le vélo

L’Eurométropole de Strasbourg veut engager dans les cinq prochaines années la construction de 120 kilomètres de nouvelles pistes cyclables. Entre autres…

C’est le “plan vélo 2021-2026”, qui devrait être adopté ce vendredi.

L’objectif des élus est de porter à 20% d’ici à 2030, la part du vélo dans l’ensemble des trajets effectués à Strasbourg et son agglomération.

Actuellement, cette part est estimée à environ 10%. Oui, Strasbourg veut doubler le trafic vélo en 5 ans !

Pour tenir la cadence, il faut de nouvelles infrastructures : des pistes mais aussi 20 ouvrages d’art pour traverser des canaux par exemple.

En illustration, la cartes des projets, avec les orientations qui seront présentées en conseil.

Retenez ce chiffre  

Dans cinq ans, les 33 communes de l’Eurométropole de Strasbourg devraient proposer 700 kilomètres de pistes cyclables.

Histoire de conforter la place de première agglomération cyclable de France.

Combien ça coûte ?

100 millions d’euros ! Strasbourg veut quadrupler l’enveloppe consacrée à la politique biclou sur son territoire. 

Plus de vélos, c’est moins de rejets de CO2 dans l’atmosphère, moins de nuisances sonores.

Cette volonté politique colle avec l’autre grand plan de la ville, le plan climat, qui vise la neutralité carbone en 2030.

Et l’auto ?

Avec sa Zone à Faible Émission, Strasbourg veut interdire le diesel d’ici à 2028, et rendre l’air encore plus respirable. 

La part modale de la voiture dans les déplacements devrait être à cet horizon aux alentours de 30%, peut-être moins. 

Vers 2030, il faudra marcher, pédaler, posséder une voiture électrique ou une auto avec vignette crit’air 1, prendre les transports en commun, pour se déplacer tranquillement dans l’Eurométropole.