Exceptionnel... Gagnez un voyage à Toulouse avec Hop!

Avec Tchapp et grâce à notre partenaire Hop! Air France, passez un moment à Toulouse cet été. 

Hop! offre aux lecteurs de Tchapp un vol A/R Strasbourg-Toulouse pour deux personnes. 

1h30 de vol et Hop!, la “Ville Rose” est à vous.

Pour jouer, c’est très simple. Rendez-vous sur notre page Facebook et partagez le post en rapport avec ce jeu.

Ou encore plus facile : utilisez le bouton en haut à droite de cet article, uniquement via l’application Tchapp (gratuite sur iOS et Android).

Tirage au sort le samedi 30 juin, un gagnant, deux billets A/R pour le veinard. Bonne chance...

C’est pas loin le sud

Hop! propose plusieurs vols quotidiens entre l’aéroport de Strasbourg-Entzheim et celui de Toulouse-Blagnac.

Si par exemple vous décidez d’y passer un week-end, le vol direct de 6h10 au départ de Strasbourg, le jeudi matin, vous déposera à 7h40 à Toulouse.

Des vols retours sont programmés le dimanche soir.

Des infos ? Vous voulez réserver ? C’est ici que ça passe

Toulouse, ville rose ? Pas que : la ville regorge de petites et grandes choses à découvrir. 

Aaah Toulouse (suivre le guide Hop!), son soleil, ses terrasses, ses petites rues bordées de briquettes rouges, ses bâtiments majestueux… et l’accent chantant des habitants. 

La ville, traversée par la belle Garonne, mérite que l’on s’y attarde, quelques jours au moins pour voir ses bijoux emblématiques et profiter du bon air.

Premier incontournable de la ville : le Capitole.

Le bâtiment, dont la construction fût décidée en 1190 par les Capitouls (membres du Conseil municipal qui dirigea la ville entre 1147 et 1790), abrite encore aujourd’hui les services de la Ville de Toulouse.

Derrière la majestueuse façade, construite entre 1750 et 1760, plusieurs grandes salles sont ouvertes au public, qui peut en admirer librement les dorures : la salle des Illustres décorée des peintres Benjamin-Constant et Jean-Paul Laurens, la salle Henri-Martin, ainsi que le grand escalier qui mène à ces salles. 

A dix minutes à pied, la basilique Saint-Sernin, bâtie entre le XIe et le XIIe siècle, est également un incontournable.

Prenez le temps de vous arrêter dans l’un des cafés de ce quartier étudiant (l’Université Toulouse I s’y trouve, ainsi que plusieurs lycées), à la fois dynamique et plus calme le week-end.

Dirigez-vous ensuite vers le Couvent des Jacobins et l’église qui le jouxte. Le cloître, formé de quatre galeries, révèle ses enfilades de colonnades blanches, qui donnent sur un petit jardin de buis.

Pas étonnant que le lieu accueille des étudiants venus y réviser leurs examens : le tumulte de la ville semble s’arrêter aux portes de l'église… 

Direction ensuite les quais, à côté de la place de la Daurade : de larges pelouses permettent d’admirer le cours paresseux de la Garonne, et de profiter du soleil et d’un verre en terrasse. 

Toulouse, ville rose, mais également ville verte : de nombreux parcs permettent de se reposer entre deux visites.

Rendez-vous ainsi  au parc de la place de la Daurade, à la Prairie des Filtres, au Grand Rond , relié au Jardin royal et au Jardin des plantes, qui jouxte lui-même le Muséum de Toulouse et le Quai des savoirs

Toulouse, cité des sciences

Poussez donc la porte de ce bâtiment au nom énigmatique (d’autant que la Garonne se trouve à un demi-kilomètre...) : cet établissement, qui ressemble un peu au Shadok strasbourgeois dans sa programmation, dévoile au visiteur les dernières avancées technologiques dans les domaines de la santé, de l’industrie, ou encore des technologies numériques, et l’invite à s’interroger sur ce qui fera la société de demain. 

Jusqu’au 2 septembre, l’exposition #Humains demain propose ainsi de se projeter en 2050, et de voir quelles seront les avancées disponibles en matière de santé. 

Autre rendez-vous incontournable de cet été : le colloque ESOF (EuroScience Open Forum) prendra ses quartiers à Toulouse du 9 au 14 juillet, faisant de la ville une “Cité européenne de la science”.

Tous les deux ans, ce forum destiné aux professionnels rassemble chercheurs, scientifiques et entreprises, et sera accompagné du festival “Science in the city”. 

Toulouse, “capitale de l'espace

Un peu à l’extérieur de la ville, se déploie le magnifique parc de la Cité de l’Espace : construite en 1997, elle accueille 400 000 visiteurs par an. Pour Jean-Baptiste Desbois, Directeur général de la Cité, c’est la curiosité des visiteurs qui est encouragée ici : 

Nous accueillons en ce moment une exposition temporaire sur les astronautes, et nous leur avons demandé de s’adresser au public, de décrire leur “vie quotidienne” dans l’espace : comment on s’y déplace, comment on se lave dans la Station Spatiale Internationale, comment on y dort, pourquoi ils sont obligés de faire du sport tous les jours…

Surfant sur la vague Thomas Pesquet, la Cité de l’espace propose, dans son espace IMAX, la projection d’un petit film en forme de journal de bord pour l’astronaute français : celui-ci raconte son voyage, ses impressions, ses surprises, à l’aide d’une petite caméra embarquée au coeur de la Station Spatiale Internationale. 

Et les dimensions de l’écran (de la taille d’un immeuble de six étages) rendent l’expérience très impressionnante… 

Merci Christelle

Lors de notre séjour à Toulouse (vidéo dans le player de Tchapp), nous avons rencontré la blogueuse toulousaine Christelle, qui anime le site voyage feminin.fr.

Elle raconte “sa” ville de Toulouse et livre () quelques belles adresse à ne pas louper sur place.

Hop! Air France (Facebook) est partenaire de Tchapp. Nous vous avons déjà emmené, par exemple, à Calvi, ou à Rennes. Belles vacances !